/world/pacificasia
Navigation

Cinq morts dans un incendie sur le site du géant indien des vaccins

Coup d'oeil sur cet article

Cinq personnes sont décédées dans un incendie jeudi dans l’ouest de l’Inde sur le site de l’Institut Serum, le plus grand fabricant de vaccins au monde, sans que le feu affecte sa production à grande cadence de vaccins contre la COVID-19, selon l’entreprise.

« Cinq personnes sont mortes », a annoncé à la presse Murlidhar Mohol, le maire de la ville de Pune, où se trouve ce site.

« Nous sommes profondément attristés et présentons nos condoléances les plus sincères aux familles des disparus », a indiqué sur Twitter Adar Poonawalla, le PDG de l’entreprise, sans plus de détails.

Les sauveteurs ont découvert cinq corps dans le bâtiment qui a brûlé après avoir maîtrisé le feu, ont également indiqué des médias.

Les chaînes de télévision indiennes ont montré un énorme nuage de fumée grise au-dessus d’installations de SII à Pune, où sont produites des millions de doses du vaccin contre la COVID-19 Covishield, développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford.

AFP

Le fabricant a assuré cependant que sa production de vaccins contre la COVID-19 n’était pas touchée. « L’installation de production de vaccins n’est pas affectée », a assuré à l’AFP une source au sein du Serum Institute of India (SII), précisant que le feu avait pris dans une nouvelle usine en construction.

Le lieu de l’incendie se trouve à quelques minutes de route de l’unité où sont produits les vaccins contre le coronavirus, alors que le complexe de SII s’étend sur plus de 40 hectares. 

Huit ou neuf bâtiments sont en cours de construction dans le complexe afin d’améliorer la capacité de production, selon la chaîne NDTV.

Un responsable des pompiers avait indiqué plus tôt à la presse que « trois ou quatre personnes étaient à l’intérieur » lorsque l’incendie s’était déclaré mais étaient toutes sauves. « Personne n’est resté coincé », avait-il dit, ajoutant que le brasier était sous contrôle.

Un fonctionnaire de police a indiqué que l’origine du feu n’avait pas encore été déterminée. 

« La pharmacie du monde »

Serum Institute of India, fondé en 1966 par Cyrus Poonawalla, est le plus grand fabricant de vaccins au monde en volume, qui produisait déjà 1,5 milliard de doses par an avant la pandémie de Covid-19. 

L’entreprise fabrique des vaccins contre la polio, la diphtérie, le tétanos, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons et la rubéole. 

Ces vaccins sont exportés dans plus de 170 pays. La société a dépensé près d’un milliard de dollars ces dernières années pour agrandir et améliorer son gigantesque complexe de Pune.

En janvier, les autorités de régulation indiennes ont approuvé deux vaccins : le Covishield, produit par le Serum Institute, et le Covaxin, fabriqué par la société Bharat Biotech.

L’immense pays de 1,3 milliard d’habitants a commencé samedi l’une des plus ambitieuses campagnes au monde, visant à vacciner 300 millions de personnes d’ici juillet. 

Mais de nombreux autres pays comptent aussi sur SII pour la fourniture du vaccin. 

AFP

L’Inde a expédié mercredi aux Maldives et au Bhoutan des milliers de doses de ses premiers lots de vaccins contre la COVID-19 offerts. Le Bangladesh en a réceptionné jeudi deux millions de doses également offertes et ce sera ensuite le tour du Népal, de la Birmanie et des Seychelles.

L’Inde a prévu de faire don de quelque 20 millions de doses à ses voisins, avait rapporté l’agence Bloomberg la semaine dernière. 

Le Sri Lanka, l’Afghanistan et Maurice ou encore le Brésil et l’Afrique du Sud seront les suivants sur la très longue liste des pays en attente du vaccin.

« La pharmacie du monde relèvera le défi de la COVID-19 », a affirmé le ministre indien des Affaires étrangères S. Jaishankar, sur son compte Twitter.

Par ailleurs, SII prévoit la fourniture de 200 millions de doses dans le cadre du Covax, le dispositif collaboratif contre la pandémie, co-dirigé par l’Organisation mondiale de la Santé destiné à distribuer le vaccin aux pays pauvres.

L’Inde est le deuxième pays le plus touché (après les États-Unis) par la COVID-19, avec plus de 10 millions de cas déclarés, même si le aux de mortalité y est un des plus faibles du monde.