/news/society
Navigation

L’Accueil Bonneau supprime 11 postes d’intervenants

L’Accueil Bonneau supprime 11 postes d’intervenants
CAMILLE LALANCETTE/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’Accueil Bonneau vient de supprimer 11 postes d’intervenants qui travaillaient à la halte-chaleur dans le Vieux-Port pour embaucher davantage d’agents de sécurité. 

L'annonce a été faite mercredi. Parmi les postes touchés, on compte six employés permanents et cinq temporaires. Des agents de sécurité seront embauchés pour «maintenir l’ordre».

Le tout survient alors que le nombre d'itinérants dans les rues de la métropole a monté en flèche depuis le début de la pandémie.

Sur Facebook, l'Accueil Bonneau a répondu à des commentaires d'internautes en colère en disant vouloir ajuster son modèle d'intervention et recentrer ses ressources.

«Notre décision consiste à devoir ajuster notre modèle d’intervention en recentrant nos ressources pour mieux servir notre clientèle», a fait savoir l'organisme, indiquant aussi que certains intervenants se verraient offrir des réaffectations.

En entrevue avec le «24 Heures», Jeff Begley, le président de la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN qui représente les employés de l’organisme, s’estime déconcerté par cette annonce faite «sans dialogue» et dit prévoir une rencontre avec l’ensemble des intervenants vendredi pour discuter des prochaines actions.

«Ça a bouleversé les membres du syndicat. Ç’a été la consternation généralisée parmi les intervenants», a-t-il indiqué jeudi.

La halte-chaleur avait été ouverte en novembre dernier au Grand quai du Vieux-Port pour pallier la fermeture des lieux publics à cause de la pandémie, permettant ainsi aux itinérants de se réchauffer.