/sports/hockey/canadien
Navigation

«On n’est pas fier de notre match» -Phillip Danault

Coup d'oeil sur cet article

Six punitions, du jeu décousu en défense, des unités d’infériorité numérique qui flanchent. Ce n’était pas la soirée du Canadien. Au moins, l’équipe a fait preuve de caractère en parvenant à récolter un précieux point de classement.

• À lire aussi: Le Canadien court à sa perte

• À lire aussi: Une leçon pour Kotkaniemi

«On n’est pas fier de notre match. Le seul côté positif, c’est qu’on a été capable de marquer des buts pour revenir de l’arrière quatre fois. On n’a jamais abandonné. On a été opportuniste pour marquer de gros buts. Mais, jouer de cette façon, ce n’est pas notre identité.»

- Phillip Danault


En fait, il y a peut-être un autre point positif à cette rencontre. Encore une fois, c’est un trio différent qui a contribué offensivement. L’unité composée de Tyler Toffoli, Jesperi Kotkaniemi et Joel Armia a inscrit trois buts (l’un de ceux de Toffoli a été marqué avec l’avantage d’un homme).

«C’est important que tout le monde puisse contribuer. Ça change à tous les matchs. J’aime la constance de notre équipe pour marquer des buts. On est déçu du résultat, mais au moins, on est allé chercher un gros point.»

- Phillip Danault


Tyler Toffoli a inscrit le deuxième tour du chapeau de sa carrière. Malheureusement, sa soirée de travail s’est terminée lorsque son lancer a frappé le poteau lors des tirs de barrage.

« C’est malheureux. Par contre, ce n’était pas notre meilleur match. On a donné beaucoup trop de supériorités numériques à une attaque massive très forte. C’est une défaite difficile. »

- Tyler Toffoli