/sports/huntfish
Navigation

Pêche aux petits poissons des chenaux: la saison écourtée par le temps doux en Mauricie

Coup d'oeil sur cet article

La saison de pêche aux petits poissons des chenaux s’amorce avec près d’un mois de retard à Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie.

Les pourvoyeurs se sont engagés dans une véritable course contre la montre depuis mercredi pour installer leurs chalets de pêche et pouvoir enfin accueillir les premiers amateurs vendredi. 

«C’est un marathon, a lancé Steve Massicotte, porte-parole de l’Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne et lui-même propriétaire d’un centre de pêche. Le plus grand défi maintenant, c’est de s’installer. C’est de prendre le temps de percer les trous. Ça va prendre de la neige pour renchausser.» 

En décembre, on croyait pourtant pouvoir lancer la saison aux Fêtes, mais la pluie de Noël a emporté la glace. Tout était à recommencer, au grand dam des pourvoyeurs, dont Mario Leduc. 

«Démanche les poteaux, démanche les fils, repose les poteaux, attends. Deux semaines de temps doux qu’on ne pouvait rien faire. Mais là, enfin, on a eu des moins 15 et on est rendu à déjà 11 pouces de glace. C’est sécuritaire», a-t-il affirmé. 

Même avec l’ouverture de la saison, des centaines de cabanes resteront sur la rive cet hiver. 

Avec la pandémie et les mesures sanitaires imposées, la moitié des pourvoyeurs ont décidé de passer leur tour. 

Ceux qui restent, comme M. Leduc, le font par passion. 

«On l’a tatoué sur le cœur! C’est pas pour la rentabilité cette année, c’est impossible.» 

Si tout n’est pas encore tout à fait prêt, le poisson, lui, est au rendez-vous. 

Des pêcheurs de Fortierville, qui voulaient absolument être les premiers à taquiner le poulamon, en ont d’ailleurs pris une centaine en une heure. 

«Normalement, ça fait au moins quatre fois qu’on vient à ce temps-ci. Mais là, c’est la première fois. On va revenir lundi!» 

Avec seulement une centaine de chalets et des horaires écourtés par la pandémie, les pourvoyeurs espèrent accueillir, cette année, 15 000 amateurs plutôt que 100 000.