/sports/hockey
Navigation

Pierre-Luc Dubois encore cloué au banc dans la défaite des Blue Jackets

L’attaquant a été utilisé pendant moins de quatre minutes face au Lightning

Pierre-Luc Dubois
Capture écran, TVA SPORTS Pierre-Luc Dubois a vu très peu d’action jeudi. Il a eu amplement le temps de discuter avec ses coéquipiers, dont David Savard.

Coup d'oeil sur cet article

Si certains doutaient encore que la relation entre Pierre-Luc Dubois et John Tortorella était tendue, le match de jeudi l’a confirmé. Et pas à peu près.

Insatisfait de la tenue de son joueur de centre lors de la rencontre entre les Blue Jackets de Columbus et le Lightning de Tampa Bay, l’entraîneur-chef l’a cloué au banc pour la presque totalité de la rencontre.

En fait, Dubois a joué 3 min 55 s en début de première période avant d’être relégué au milieu du banc, d’où il a regardé les 46 min et 49 s restantes de la partie.

Il faut dire toutefois que l’attaquant des Blue Jackets a semblé désintéressé à plusieurs reprises en début de première période.

« Je n’ai pas l’intention de discuter de ce sujet. Demandez-lui », a tout d’abord répondu Tortorella aux membres des médias lorsque questionné à ce sujet après le match.

Gagner en maturité sur la glace

Un peu plus tard toutefois, l’entraîneur a changé son fusil d’épaule devant les questions répétées des journalistes. 

« Je dirige Pierre-Luc comme ça depuis quelques années. Ce que je veux, c’est l’aider à prendre de la maturité dans son jeu et à devenir un bon professionnel. Rien n’a changé. Il y a plus d’attention en ce moment et je comprends que vous me posiez des questions. Par contre, je pense que vous posez la question à la mauvaise personne. Je ne suis qu’un entraineur qui dirige une équipe de hockey et qui essaie de gagner des matchs.

« J’y vais avec ce que je vois. Je ne prends pas les décisions en ce qui a trait au temps de jeu. C’est aux joueurs de le mériter. S’il y a une chose avec laquelle je suis prévisible, c’est le temps de jeu. Si tu joues de la bonne façon, tu vas retourner sur la patinoire. Et je ne parle pas seulement du joueur dont il est question ici, mais de tous nos joueurs. »

Pour John Tortorella, malgré le conflit qui existe entre les deux, il ne s’agit pas d’une distraction dans le vestiaire.

« Notre vestiaire va bien. On a vécu ce genre de situation avant. Nous avons un groupe transparent et qui pratique et veut jouer du mieux qu’il peut. Je suis confiant que dès demain, on sera concentré à devenir une meilleure équipe. »

Images retirées

Selon nos informations, la situation de jeudi n’est qu’un exemple de l’ambiance qui règne entre les deux hommes depuis un certain temps. Tortorella aurait demandé que toutes les images de Pierre-Luc Dubois soient retirées dans l’enceinte du Nationwide Arena, le domicile de l’équipe.

Les communications entre le joueur de centre et le personnel d’entraîneurs seraient aussi réduites au minimum.

Dubois n’a pas été rendu disponible aux médias par les Blue Jackets, après la rencontre.

Sur le même sujet