/news/currentevents
Navigation

Séminaire Saint-François: le prof déchu reprend sa liberté

L'accusé Dave-Alex Berthelot
Photo Facebook L'accusé Dave-Alex Berthelot

Coup d'oeil sur cet article

Le professeur de sciences déchu du Séminaire Saint-François (SSF) qui a été accusé, la semaine dernière, de leurre et d’exploitation sexuelle à l’égard d’adolescents a pu reprendre sa liberté, jeudi, et il s’est engagé à respecter de sévères conditions.

• À lire aussi: De nouvelles accusations contre le prof suspendu par le SSF

• À lire aussi: Séminaire Saint-François: un autre prof dans la mire des policiers

Après avoir discuté avec les parents de Dave-Alex Berthelot, 28 ans, le poursuivant, Me Louis-Philippe Desjardins, a accepté que l’accusé puisse reprendre sa liberté pour la suite des procédures.  

Mis au fait des accusations qui pèsent contre son fils, le père de Berthelot a accepté de se porter garant pour un montant de 2000$.  

Son garçon devra également retourner demeurer à la résidence familiale pour la durée des procédures et il devra notifier la cour de tout changement d’adresse.

Le procureur aux poursuites criminelles et pénales a également signifié à l’accusé qu’il lui était interdit de communiquer avec ses victimes, qui sont au nombre de six, ainsi qu’avec un témoin de l’affaire.  

Il ne pourra pas non plus faire référence à ces personnes sur les réseaux sociaux et s’il utilise internet, il devra le faire «sous la supervision de son père ou de sa mère», mais la cour lui a interdit de se rendre sur certains réseaux sociaux comme «Facebook, Messenger, TikTok, Snapchat et Instagram».  

Comme autre condition, il a été interdit à l’ancien enseignant de communiquer avec le personnel du Séminaire Saint-François ou avec tout étudiant «présent ou passé» qui serait âgé de moins de 23 ans.

Rappelons que les gestes reprochés à Berthelot se seraient déroulés entre le 1er septembre 2019 et le 10 janvier 2021 à l’égard de jeunes hommes âgés de 16 à 18 ans.  

L’avocat de Berthelot, Me Simon Roy, a demandé à la cour que le dossier de son client soit reporté au 24 mars pour orientation.