/news/currentevents
Navigation

Un héros sauve ses voisins d’un incendie

L’origine du brasier pourrait être suspecte selon le SPVL

Un héros sauve ses voisins d’un incendie
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Coup d'oeil sur cet article

Un locataire d’un immeuble en proie à un incendie suspect a pris son courage à deux mains pour alerter tous ses voisins et leur permettre de sortir rapidement du bâtiment, situé dans le secteur Desjardins, à Lévis, tôt vendredi matin.

L’origine de l’incendie serait un divan qu’on a embrasé au 3e étage de cet immeuble à logements situé sur la rue de Châteauguay, à Lévis.
Photo Agence QMI, Marc Vallières
L’origine de l’incendie serait un divan qu’on a embrasé au 3e étage de cet immeuble à logements situé sur la rue de Châteauguay, à Lévis.

Le feu a pris naissance dans un immeuble à logements situé sur la rue de Châteauguay, tout près des Promenades de Lévis, un peu après 5 h du matin. D’après les premières constatations, un divan qui aurait été embrasé dans un corridor du troisième étage serait à l’origine du brasier.

Un homme habitant au quatrième étage de la bâtisse a vu une fumée « noire et dense » et a contacté les pompiers avant d’alerter ses voisins.

« C’est un Monsieur Létourneau qui a déclenché l’alarme manuelle et est allé cogner à toutes les portes pour réveiller les gens. C’est vraiment lui qui a donné l’alarme pour tout le monde », a raconté le porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Jean-Sébastien Levan.

Un héros sauve ses voisins d’un incendie
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Les pompiers ont rapidement maîtrisé les flammes qui n’ont heureusement pas eu le temps de se répandre à l’ensemble du bâtiment. 

Deuxième alarme

Un total de 23 pompiers a été déployé pour répondre à cet incendie de deuxième alarme qui s’est terminé en un peu plus de 30 minutes.

Un héros sauve ses voisins d’un incendie
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Les 17 occupants de l’établissement ont été évacués, mais on ne déplore aucun blessé. La Croix-Rouge a été demandée sur place en raison de l’impossibilité pour les locataires de réintégrer leur logement au cours de la journée.

Possiblement criminel

« Au courant des prochaines heures, on a des enquêteurs qui vont aller sur place pour essayer d’établir les causes exactes de l’incendie et déterminer s’il y a une incidence criminelle », a expliqué de son côté le capitaine Julien Roy, du SPVL.

« C’est une hypothèse qui n’est pas écartée présentement », a-t-il poursuivi, précisant qu’il qualifiait l’incident de « suspect » pour le moment.