/news/currentevents
Navigation

L'arrestation d'un complotiste lourdement armé sème l'émoi à Louiseville

Coup d'oeil sur cet article

L'arrestation le 7 janvier d'un complotiste lourdement armé a semé l'émoi à Louiseville, vendredi, quand la nouvelle a été rapportée par notre Bureau d'enquête. Martin Clermont, un homme de 45 ans, avait en sa possession 13 bombes artisanales, un fusil d'assaut, plus de 1000 munitions et un chargeur automatique de haut calibre. 

• À lire aussi: Un complotiste antivaccin arrêté avec un véritable arsenal

C'est la famille de M. Clermont, inquiète de la dégradation de sa santé mentale, qui a fait appel aux autorités. L'intervention policière, survenue au lendemain des événements ayant secoué le Capitole, à Washington, a nécessité la participation des artificiers de la Sûreté du Québec.

Photo Facebook

L'affaire a trouvé écho jusqu'à Québec, où la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, s'est montrée préoccupée, tout en saluant le travail des policiers.

À Louiseville, la surprise et l'inquiétude étaient sur toutes les lèvres. Le maire Yvon Deshaies avait notamment rencontré M. Clermont il y a peu de temps, sans avoir toutefois perçu la moindre menace.

Le frère de Martin Clermont, René Clermont, se dit pour sa part inquiet pour son frère, sans cependant penser qu'il pose une menace pour son entourage.

À quelques heures de l'imposition du premier couvre-feu, l'adepte des thèses complotistes a été accusé de possession d'armes prohibées, d'explosifs et de stupéfiants, de même que de menaces contre sa famille. Il a été remis en liberté depuis, sous certaines conditions. Il a notamment dû remettre ses armes aux forces de l'ordre.