/sports/hockey/canadien
Navigation

Rocket de Laval: Un privilège de compter sur Guhle et Mysak

HKI-HKO-SPO-CANADA-V-UNITED-STATES:-GOLD-MEDAL-GAME---2021-IIHF-
Photo AFP Kaiden Guhle

Coup d'oeil sur cet article

L’entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard, ne se plaindera certainement pas d’avoir des joueurs d’âge junior avec lui cette saison. 

• À lire aussi: «Je contrôle ce que je peux contrôler» - Alex Belzile

• À lire aussi: Plusieurs Québécois au camp du Rocket

Exceptionnellement, en raison de la pandémie, les hockeyeurs qui auraient dû retourner avec leur formation junior ont le droit d’évoluer dans la Ligue américaine en 2020-2021.

En vertu de cette situation, on retrouve notamment chez le club-école du Canadien de Montréal Kaiden Guhle et Jan Mysak. Les deux jeunes hommes ont été sélectionnés par le CH lors du plus récent encan de la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Chaque fois que j’ai la chance de passer du temps avec des jeunes de l’organisation, je vois ça comme un privilège, a indiqué Bouchard, vendredi, lors de son premier point de presse de la campagne. J’espère qu’eux aussi voient cela comme un privilège qu’on puisse travailler ensemble, qu’ils prennent des conseils pour devenir un joueur de la Ligue nationale. Le but ultime de notre équipe d’entraîneurs, c’est de préparer les gars pour la LNH.»

Le Québécois a parlé de l’importante de développer une relation avec ses joueurs. Habituellement dans le cas des joueurs juniors, cela se fait dans les camps de développement, ce qui n’a pas eu lieu en 2020-2021. Il est donc bien heureux d’avoir cette possibilité en cette année des plus particulières.

De l'expérience chez les pros

Bouchard a par ailleurs donné ses impressions sur le fait que certains joueurs se retrouvent sur l’escouade de réserve du Tricolore et non avec lui dans la LAH.

«Ce n’est jamais bon pour un joueur d’être juste sur la sellette et de ne pas jouer de match pendant trop longtemps. Ceci étant dit, ça peut être bon pour de jeunes joueurs, comme Cale [Fleury] et Ryan Poehling de passer du temps avec des joueurs de la Ligue nationale pendant une certaine période de temps», a exprimé celui qui a disputé plus de 350 parties dans la LNH et quelque 300 matchs dans la LAH.