/news/currentevents
Navigation

Il montre son sexe dans un épisode de rage au volant

Un chauffeur de taxi était en colère après un automobiliste qui ne l’a pas laissé passer

Coup d'oeil sur cet article

Un chauffeur de taxi en colère a été renvoyé vendredi après avoir exhibé ses parties génitales devant un automobiliste, craché sur son véhicule et tenté d’asséner un coup de poing à ce dernier, dans ce qui semble être un cas de rage au volant. 

« Je lui ai dit qu’il ne pouvait plus travailler pour nous. Ce que j’ai vu, c’est inacceptable. On prend ce genre de chose très au sérieux », soutient le directeur de la compagnie Atlas Taxi, Kamal Azimi.

Dans la vidéo, le chauffeur de taxi exhibe et secoue son pénis devant le conducteur (photo), avant de se diriger vers le côté passager où il crache, puis tente d’asséner un coup de poing au travers de sa vitre baissée avant de regagner son véhicule.
Capture d'écran tirée de Facebook
Dans la vidéo, le chauffeur de taxi exhibe et secoue son pénis devant le conducteur (photo), avant de se diriger vers le côté passager où il crache, puis tente d’asséner un coup de poing au travers de sa vitre baissée avant de regagner son véhicule.

Depuis vendredi, une vidéo troublante circule sur les réseaux sociaux dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, montrant un chauffeur de taxi qui exhibe son pénis devant un conducteur, avant de cracher sur le devant du véhicule.

Capture d'écran tirée de Facebook

Puis, il s’approche de la fenêtre ouverte du côté passager pour tenter d’asséner un violent coup au conducteur, Jamal Dhaouadi, qui filmait la scène.

Capture d'écran tirée de Facebook

Tout ça parce qu’il ne l’aurait pas « laissé passer » à un feu de circulation, raconte le jeune homme. 

Selon ses dires, le chauffeur de taxi l’aurait alors suivi jusqu’à la prochaine intersection, à l’angle du chemin de la Côte-des-Neiges et de la rue Gatineau.

C’est à ce moment qu’il aurait sorti son téléphone pour filmer son agresseur qui aurait d’abord tenté de s’en prendre à lui du côté conducteur.

« Quand j’ai quitté, il m’a lancé des blocs de neige pour casser ma vitre arrière », a-t-il rapporté.

Intervention policière

Les policiers sont rapidement intervenus puisqu’ils se trouvaient déjà à proximité. 

Malgré ce qu’il venait de vivre, Jamal Dhaouadi n’a pas voulu porter plainte contre son agresseur. Il a cependant partagé sa vidéo sur les réseaux sociaux « pour que les gens fassent attention avant de monter avec lui ».

Or, dès que ses employeurs ont pris connaissance de la situation, le chauffeur a été renvoyé sur-le-champ. Il travaillait pour Atlas Taxi depuis 2019.

« Je n’ai jamais vu ce genre d’attitude d’un chauffeur », souffle le directeur, qui travaille dans le domaine depuis plus de 30 ans.

Porter plainte

Déplorant ce genre de comportement, le Bureau du taxi de Montréal encourage les témoins de pareils événements à porter plainte via leur site, ainsi qu’à la compagnie de taxi directement.

« Dans des cas comme ça, c’est le SPVM qui prend en charge la situation, donc ils peuvent faire une plainte à la police également », souligne Marianne Bourque, chargée de communication.

Joint au téléphone, le chauffeur a dit qu’il regrettait son geste en expliquant qu’il vivait actuellement des moments difficiles et qu’il aurait préféré que la vidéo ne soit pas diffusée sur les réseaux sociaux.

– Avec l’Agence QMI