/news/currentevents
Navigation

Un incendie qui pourrait dissimuler un meurtre

L’autopsie du corps trouvé dans les décombres dévoile des marques de violence

Un violent incendie a complètement ravagé une résidence unifamiliale située au 1801, chemin des Patriotes, à Saint-Ours, en Montérégie, le vendredi 22 janvier 2021.
MAXIME DELAND/AGENCE QMI
Photo Agence QMI, Maxime Deland Un violent incendie a complètement ravagé une résidence unifamiliale située au 1801, chemin des Patriotes, à Saint-Ours, en Montérégie, le vendredi 22 janvier 2021. MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un incendie survenu vendredi dans une résidence de Saint-Ours, en Montérégie, pourrait avoir servi à dissimuler l'homicide du propriétaire, selon l’autopsie réalisée sur le corps trouvé dans les décombres.

• À lire aussi: Incendie à Saint-Ours: un corps retrouvé dans les décombres d’une résidence

« Ma femme était à l’extérieur quand elle m’a dit d’appeler les pompiers, ce que j’ai fait », raconte au Journal le voisin qui a prévenu les autorités, vendredi, que de la fumée s’échappait de la résidence.

« Pas mal au même moment, elle a vu une voiture bleue partir de la cour du voisin. Son chien a aussi été sorti par quelqu’un puisqu’il se promenait dehors [pendant que les pompiers s’affairaient à combattre le feu]. C’est louche », poursuit celui qui a préféré taire son identité. 

Un violent incendie a complètement ravagé une résidence unifamiliale située au 1801, chemin des Patriotes, à Saint-Ours, en Montérégie, le vendredi 22 janvier 2021.
MAXIME DELAND/AGENCE QMI
Photo Agence QMI, Maxime Deland

Les flammes ont pris naissance vers 10 h 15 dans la maison unifamiliale, située sur le chemin des Patriotes, non loin de la rue Victor-Samuel. 

Durant l’intervention des pompiers, un corps inanimé a été trouvé dans les décombres.

Selon nos informations, il s’agit du propriétaire de la maison, Yannick Bricout-Tremblay.

L'autopsie qui a été réalisée sur sa dépouille a révélé qu'elle portait des marques de violence datant d'avant l'incendie, selon nos sources. 

La maison située dans la municipalité de Saint-Ours, en Montérégie, qui a été la proie des flammes est une perte totale. L’incendie survenu vendredi a nécessité l’intervention d’une vingtaine de pompiers. Le feu pourrait cacher un homicide.
Photo Agence QMI, Maxime Deland
La maison située dans la municipalité de Saint-Ours, en Montérégie, qui a été la proie des flammes est une perte totale. L’incendie survenu vendredi a nécessité l’intervention d’une vingtaine de pompiers. Le feu pourrait cacher un homicide.

Connu des policiers

L’homme de 35 ans avait un casier judiciaire bien garni depuis une dizaine d'années. 

Il a notamment fait de nombreux allers-retours en prison pour plusieurs histoires de drogue, dont la plus récente remonte à 2019.

Il a également plusieurs bris de condition à son actif ainsi que des omissions de se conformer à des ordonnances d’une probation.

Yannick Bricout-Tremblay vivait seul avec son chien, sortait très rarement et avait un problème de consommation, aux dires de son voisin.

Un violent incendie a complètement ravagé une résidence unifamiliale située au 1801, chemin des Patriotes, à Saint-Ours, en Montérégie, le vendredi 22 janvier 2021.
MAXIME DELAND/AGENCE QMI
Photo AGENCE QMI, MAXIME DELAND

« Je l’ai vu souvent à l’extérieur dans sa cour arrière alors qu’il était clairement [intoxiqué]. Je ne sais pas par quelle substance. Mais il semblait plus tranquille depuis quelques mois », dit-il. 

Bricout-Tremblay avait aussi été condamné pour conduite avec les facultés affaiblies en 2017. 

Homicide 

L’enquête, menée initialement par les crimes majeurs pour l'incendie mortel, a été transférée aux crimes contre la personne en raison des résultats de l’autopsie, a fait savoir le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Aucun suspect n'avait été arrêté samedi soir. 

L’incendie qui a mené à la découverte du corps a monopolisé 25 pompiers de Sorel-Tracy et de Saint-Denis-sur-Richelieu, qui sont allés prêter main-forte à leurs collègues de Saint-Ours.

– Avec la collaboration de Maxime Deland, Agence QMI