/news/coronavirus
Navigation

Rassemblements illégaux: ils n’ont toujours rien compris

Le week-end a été payant pour les policiers du Québec qui ont démantelé plusieurs rassemblements illégaux

GEN-Rassemblement illégal à une synagogue Juif
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Deux policiers surveillent les abords de la synagogue au coin Durocher et Lajoie à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Rassemblements religieux, party à l’hôtel, fête de jeunes ; en 24 heures samedi, une multitude d’événements proscrits par le gouvernement pour tenter de contrôler la pandémie de COVID-19 ont encore une fois été démantelés par les policiers.

• À lire aussi: Un rassemblement de jeunes se termine avec 16 constats d’infraction

• À lire aussi: Rassemblements: trois interventions en moins de 24h dans des synagogues d’Outremont

« C’est difficile de comprendre sur quelle planète un citoyen peut bien vivre s’il n’a pas entendu parler du couvre-feu », laisse tomber André Durocher, porte-parole de l’Association des directeurs de police du Québec.

  • Écoutez l'entrevue du président de la Communauté sépharade unifiée du Québec Jacques Saada avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

« Ça détruit l’effort collectif, renchérit la professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, Roxane Borgès Da Silva. Il suffit qu’il y ait une personne asymptomatique et contagieuse pour que toutes les autres attrapent la COVID. »

Les derniers bilans sont quand même encourageants. Samedi, le Québec recensait 1685 nouveaux cas d’infections et 76 décès supplémentaires. Les hospitalisations ont reculé de 43, pour un total de 1383, mais quatre patients de plus reposaient aux soins intensifs, soit 216.

Un membre de la communauté juive orthodoxe s’est fait escorter par le SPVM, samedi matin.
Captures d’écran TVA Nouvelles
Un membre de la communauté juive orthodoxe s’est fait escorter par le SPVM, samedi matin.

Samedi matin, vers 9 h 30, les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sont d’abord intervenus dans un lieu de culte de la communauté juive hassidique situé à l’angle des rues Hutchison et Saint-Viateur. Une première personne a été arrêtée pour entrave à leur travail.

Vers 11 h 45, le SPVM a dû à nouveau se rendre à la synagogue où ils étaient intervenus la veille, au coin des rues Durocher et Lajoie, où un homme de 44 ans a été arrêté après avoir menacé un caméraman de TVA Nouvelles. 

« Vous serez de la viande morte », aurait-il lancé en anglais à celui qui captait des images de l’événement.  

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher avec Pierre Nantel sur QUB radio:   

Policiers nazis...

Vendredi soir, 35 personnes ont fait l’objet d’un rapport d’infraction général dans un lieu de culte d’Outremont.
Captures d’écran TVA Nouvelles
Vendredi soir, 35 personnes ont fait l’objet d’un rapport d’infraction général dans un lieu de culte d’Outremont.

Vendredi soir, au même endroit, 35 personnes avaient fait l’objet d’un rapport d’infraction général. Quatre agents ont aussi été victimes de voies de fait, a précisé Véronique Comtois, porte-parole du SPVM, en plus de se faire traiter de « nazis ».

En tout, 66 personnes s’exposent à un constat d’infraction. Les responsables des deux synagogues pourraient aussi écoper d’une amende.

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes du Québec, qui se veut le porte-voix de la communauté juive au Québec, condamne « d’une seule voix les événements des vingt-quatre dernières heures à Outremont ». 

  • Écoutez la chronique de Mathieu Bock Côté au micro de Richard Martineau sur QUB radio:  

Un party coûteux

C’est sans compter la quinzaine de jeunes qui ont été surpris dans une maison de Sainte-Catherine-de-Hatley, en Estrie, dans la nuit de vendredi à Samedi. 

Les fêtards se sont fait prendre en déclenchant l’alarme incendie en faisant cuire du bacon à 2 h du matin... L’absence de collaboration a forcé les pompiers à faire appel à la Régie de police de Memphrémagog, qui leur a remis plus de 20 000 $ en constats.

Puis, vendredi soir vers 23 h, les policiers de la SQ ont démantelé un rassemblement à l’hôtel l’Estérel, dans les Laurentides. Huit personnes étaient réunies dans deux chambres. Elles ont toutes écopé d’une amende de 1550 $.

« Les règles sont les mêmes pour tous. Ce n’est pas le temps de se rassembler », a réagi la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault. La situation est toujours fragile dans les hôpitaux et agir de la sorte est inacceptable en ce moment. »

– Avec Jérémy Bernier, Le Journal de Québec et l’Agence QMI

Des récalcitrants  

Couvre-feu  

  • Montréal * 538 amendes  
  • Québec * 135 amendes  
  • Saguenay ** 82 amendes  
  • Lévis ** 29 amendes  
  • SQ ** 787 amendes   

Rassemblements / mesures sanitaires  

  • Montréal *** 230 amendes  
  • Québec *** 37 amendes  
  • Saguenay ** 35 amendes  
  • Lévis ** 9 amendes  
  • SQ 88 amendes   

* du 9 au 17 janvier

**du 9 au 21 janvier

*** du 11 au 17 janvier

Sources : SPVQ, SPVL, SPS, SPVM et SQ

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.