/sports/hockey
Navigation

Derek Stepan porte le blâme à Ottawa

Derek Stepan porte le blâme à Ottawa

Coup d'oeil sur cet article

L’attaquant des Sénateurs d’Ottawa Derek Stepan n’est habituellement pas du genre à écoper de pénalités inutiles. C’est toutefois une sanction à son endroit qui a permis aux Jets de Winnipeg de briser l’égalité, samedi, et le vétéran a été très dur envers lui-même après la défaite.

Stepan, âgé de 30 ans, s’est emmené dans la capitale canadienne lors de la saison morte pour amorcer une 11e campagne au sein du circuit Bettman. À quatre reprises, il a reçu des votes pour le trophée Lady Byng, remis au joueur montrant le meilleur esprit sportif. En carrière, il a totalisé seulement 130 minutes de pénalité en 515 matchs, n’ayant jamais été puni pour plus de 22 minutes au cours d’une seule année.

Mais samedi, Stepan a écopé d’une pénalité pour avoir projeté la rondelle dans les estrades avec un peu plus de cinq minutes à écouler à la rencontre. Paul Stastny en a profité pour inscrire le filet de la victoire et les Jets ont finalement marqué trois fois en 2 min et 06 s pour gagner 6 à 3.

«Je suis évidemment un vétéran et on m’a emmené ici pour être un leader. Vous ne pouvez écoper d'une pénalité comme ça, surtout lorsque leur avantage numérique est aussi bon qu'il l'est. [Cette critique] est dirigée vers moi-même», a lancé Stepan aux journalistes après la partie.

«J'ai l'impression d'avoir laissé tomber le groupe, surtout en voyant à quel point les gars se sont battus ce soir. J’aimerais nous voir un peu plus sur nos gardes en troisième. [Cette défaite] me fait mal en ce moment.»

Les Sénateurs ont ainsi perdu leurs quatre dernières sorties. Ils montrent maintenant une fiche de 1-3-1, bonne pour trois points, au dernier rang de la section Nord. Ils se rendront maintenant à Vancouver pour une série de deux matchs. Les Canucks sont sixièmes.