/world/pacificasia
Navigation

La Nouvelle-Zélande enregistre son premier cas local de COVID-19 en plus de deux mois

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités sanitaires néo-zélandaises ont indiqué, dimanche, avoir enregistré leur premier cas local de coronavirus depuis plus de deux mois.  

Une femme de 56 ans, récemment rentrée d’Europe, a été déclarée positive dix jours après avoir effectué une quarantaine obligatoire de deux semaines. 

Elle avait observé des symptômes du coronavirus plusieurs jours avant d’être testée.

Une recherche active des cas contacts a été lancée, la femme et son époux ayant passé plusieurs jours dans la région de Northland, au nord de l’archipel, alors qu’elle était potentiellement contagieuse. Ils auraient visité une trentaine de lieux.

Le ministre de la Santé Chris Hipkins a déclaré qu’il était encore trop tôt pour décider si un confinement total ou partiel devait à nouveau être mis en place.

«Nous ne connaissons ni l’origine ni la souche de l’infection», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. 

La femme est rentrée en Nouvelle-Zélande le 30 décembre après avoir passé quatre mois en Europe, principalement en Espagne et aux Pays-Bas. Elle est sortie le 13 janvier de l’hôtel où elle avait été placée quarantaine à Auckland.

Le directeur général de la santé de Nouvelle-Zélande, Ashley Bloomfield, a précisé que les deux tests de dépistage auxquels elle s’était soumise lors de sa quarantaine avaient été négatifs et son mari n’avait montré aucun symptôme.  

Depuis le 18 novembre, le pays n’avait recensé aucun cas local de coronavirus. 

Les autorités étudient les images des caméras de vidéosurveillance afin de voir si la femme a contracté le virus lorsqu’elle se trouvait en quarantaine. 

Les plus de 600 personnes qui se trouvaient dans l’hôtel au même moment ont été invitées à s’isoler et à se soumettre à un nouveau test de dépistage de la COVID-19.

Il s’agit de la deuxième fois, en Nouvelle-Zélande, qu’une personne rentrant de l’étranger présente des symptômes du coronavirus après avoir été autorisée à quitter son centre de quarantaine. 

La Nouvelle-Zélande a été largement saluée pour sa bonne gestion de la pandémie, avec un bilan de 25 morts attribués à la COVID-19 et de 1927 cas confirmés sur une population totale de quelque 5 millions d’habitants.