/weekend
Navigation

Un chemin coloré de cailloux

WE 0123 Jeunesse
Photo courtoisie Des couleurs sur la Grave
Marie-Andrée Arsenault
illustrations de Dominique Leroux
Les Éditions la Morue verte
48 pages, pour les enfants de 3 à 6 ans

Coup d'oeil sur cet article

Les sœurs Flo et Fée ont de magnifiques yeux bleus, un splendide bleu comme celui de cailloux qu’elles s’amusent à colorer, pinceaux en main, en cette journée grise sur la Grave. Aux petites pierres bleues s’en ajoutent d’autres, de toutes les couleurs, que les fillettes déposent ici et là alors qu’elles se déplacent pour rejoindre Henri et son trébuchet. Est-ce que maman et papa uniront leurs forces pour les retrouver, grâce à ce chemin coloré ?

La fin de l’année 2020 réservait une belle surprise à l’auteure Marie-Andrée Arsenault et à l’illustratrice Dominique Leroux... Elles ont en effet remporté le prix littéraire Harry Black de l’album jeunesse de l’année ! Et en tournant la première page de leur ouvrage Des couleurs sur la Grave, on comprend immédiatement la raison de ce bel honneur : de par ses mots et ses images, cet album est d’une délicatesse, d’une douceur et d’une beauté à couper le souffle !

Voyage poétique aux Îles-de-la-Madeleine

Le thème de la séparation des parents en est un fréquemment abordé en littérature jeunesse. Pourtant, on a l’impression de le redécouvrir sous un tout autre angle dans cet album. Si les sœurs Flo et Fée peuvent ressentir qu’elles n’ont parfois nulle part où aller, entre la marina où se trouve leur papa et l’atelier de maman, elles découvriront, tout en douceur, qu’elles créeront à jamais un lien indestructible entre leurs parents. Les chemins de ceux-ci se sont peut-être séparés, mais aucune mer, même la plus agitée, ne pourra les empêcher de se retrouver et de faire briller leur amour pour leurs filles.

Lors d’une période où il nous est malheureusement impossible de voyager autrement que par l’esprit, l’album Des couleurs sur la Grave fait rêver et pas rien qu’un peu ! Ses images sont splendides – délicates, mais colorées et chaleureuses. On y alterne entre illustrations, photographies, collages, bref une vraie combinaison magique de techniques mixtes. Quelle belle façon de faire découvrir les Îles-de-la-Madeleine, tout en rassemblant les lecteurs autour d’un sujet qui touche beaucoup d’enfants ! 

À LIRE AUSSI

La liste

Mylen Vigneault<br/>
illustrations de Maud Roegiers<br/>
Alice jeunesse<br/>
40 pages, dès 6 ans
Photo courtoisie
Mylen Vigneault
illustrations de Maud Roegiers
Alice jeunesse
40 pages, dès 6 ans

Mia adore son papi. Lorsqu’il lui remet une liste des bêtises à faire avant de se croire trop grande, Mia se fait un honneur – et un plaisir – de cocher chaque case. Danser sous la pluie, offrir des fleurs à un inconnu, porter des chaussettes dépareillées : tout y passe. Jusqu’au jour où Mia se considère trop grande et a moins le temps de visiter son grand-père. Impossible de ne pas avoir un immense coup de cœur pour cet album ! Au cours de leur lecture, les plus grands auront envie de retourner en enfance pour revivre ces moments de petite folie qu’on se permet que très rarement.

Pascal le Poil

Élisabeth Brisset des Nos<br/>
illustrations de Julien Roudaut<br/>
Éditions Québec Amérique<br/>
32 pages, dès 6 ans
Photo courtoisie
Élisabeth Brisset des Nos
illustrations de Julien Roudaut
Éditions Québec Amérique
32 pages, dès 6 ans

L’ouverture d’esprit, la différence ; on peut en parler, mais on ne l’aura jamais fait d’une façon aussi originale, amusante et rigolote ! Pascal le Poil trouve sa vie ennuyeuse. Il est entouré de poils qui se ressemblent, alors qu’il souhaite ouvrir ses horizons. Heureusement, sa position – il pousse sur un avant-bras – lui donne l’occasion de croiser d’autres poils plus diversifiés, comme un poil de menton ou de mollet. Un jour, Pascal le Poil aperçoit un drôle de poil de dos. Il doit tout savoir sur lui ! En plus d’être divertissant, cet album démontre les fonctions des poils corporels. Un brillant concept littéraire !

Grandir avec les Schtroumpfs T. 1 : Le Schtroumpf qui avait peur du noir

Falzar et Thierry Culliford<br/>
illustrations d’Antonello Dalena et Paolo Maddaleni<br/>
Le Lombard jeunesse<br/>
30 pages, dès 3 ans
Photo courtoisie
Falzar et Thierry Culliford
illustrations d’Antonello Dalena et Paolo Maddaleni
Le Lombard jeunesse
30 pages, dès 3 ans

Les Schtroumpfs font certainement partie de ces petits personnages animés et fictifs intemporels : toutes les générations d’enfants les aiment. Ainsi, pourquoi ne pas faire appel aux sympathiques et espiègles binettes bleues pour « aider à grandir » ? Voilà la mission bien spéciale de cette collection dont chaque petite bande dessinée comprend un dossier éducatif pour dialoguer avec son enfant. Comme plusieurs marmots, le Schtroumpf peureux a peur du noir, tellement que ça l’empêche de dormir et il dérange tout le village ! Ses amis Schtroumpfs feront tout pour l’aider...

Grenouilles voraces & grasses limaces

Anne Zeum<br/>
Les Fourmis rouges<br/>
34 pages, dès 4 ans
Photo courtoisie
Anne Zeum
Les Fourmis rouges
34 pages, dès 4 ans

Guston est un fier jardinier. Son potager est éblouissant. Particulièrement gaga des choux qui y poussent, il les traite aux petits oignons ! À son grand malheur, Guston n’est pas le seul à avoir des choux plein la tête. Les limaces de son potager en raffolent ! Du coup, ses précieux choux arborent de plus en plus de trous. Le jardinier opte donc pour une solution radicale : il utilise un produit toxique pour se débarrasser des limaces. L’heure est à la vengeance pour toutes les créatures du potager de Guston ! Un album aux illustrations éclatantes et dynamiques qui raconte une fable à la fois drôle et écologique.