/entertainment/tv
Navigation

«Faux publics» pour les galas

La COVID a forcé JPR et ComediHa! à utiliser ordis et figurants

«Faux publics» pour les galas
COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Les festivals Juste pour rire et ComediHa! ont utilisé des procédés différents pour pallier l’absence de spectateurs dans leurs galas d’humour télévisés, pandémie oblige. Alors que le premier a ajouté du public numériquement, le second a choisi d’engager une cinquantaine de figurants pour jouer les spectateurs.

À la fin septembre, l’annonce est tombée: en raison de la pandémie, le gouvernement Legault décidait de fermer les salles de spectacle pour une période d’au moins 28 jours. Pour Juste pour rire, cette nouvelle ne pouvait arriver à un pire moment, car le festival avait huit Soirées Carte Blanche à l’horaire dans les jours suivants.

Parce qu’il « fallait sauver le bateau », l’organisation a décidé de filmer les spectacles dans une salle vide et a ensuite utilisé un procédé technologique pour ajouter numériquement le public. C’est Pierre-Luc Gosselin (Les Satiriques) qui s’est chargé d’ajouter les spectateurs, avec des images d’archives, pour donner l’illusion d’un Théâtre St-Denis rempli. 

Le festival Juste pour rire a eu l’idée d’ajouter numériquement des spectateurs pour les captations télé de ses Soirées Carte Blanche. Elles sont présentement diffusées chaque mercredi, 20h, sur Noovo.
Capture d'écran, Crave
Le festival Juste pour rire a eu l’idée d’ajouter numériquement des spectateurs pour les captations télé de ses Soirées Carte Blanche. Elles sont présentement diffusées chaque mercredi, 20h, sur Noovo.

Juste pour rire a aussi dû convaincre les humoristes de lui faire confiance. Même si eux allaient jouer dans une salle vide, rien de cela ne paraîtrait à l’écran. « J’ai dit aux humoristes de faire comme s’ils venaient tourner un film de Martin Scorsese et qu’il leur disait: il n’y a pas de public dans la salle, mais il va y en avoir. Ils ont fait comme s’il y en avait. Ils ont été de grands acteurs », mentionne le directeur de Juste pour rire TV, Jonathan Racine.

Le pari a fonctionné. « J’ai plein de messages des gens du milieu de l’humour qui me disent que ça sort vraiment bien à l’écran, dit Jonathan Racine. Ça m’a vraiment soulagé. [...] Ce que les gens voient à l’écran [sur les ondes de Noovo], c’est le public de 2019 avec les blagues de 2020! »

Figurants

Chez ComediHa!, après avoir repoussé l’enregistrement des galas de plusieurs mois en espérant que la situation s’améliore avec la pandémie, on a eu l’idée d’engager entre 50 et 70 figurants pour les tournages, qui se sont déroulés dans les derniers jours au Capitole de Québec.

« Le premier ministre avait autorisé les productions télévisuelles et les directives qu’on a eues, c’est que les tournages pouvaient se faire avec des figurants », explique Narimane Doumandji, vice-présidente au développement des affaires pour ComediHa!.

Parce qu'ils sont payés, ces figurants sont ainsi considérés comme des membres de l'équipe de production. Ils sont masqués et placés avec distanciation dans la salle. « C’était important pour les humoristes d’avoir une réponse directe aux blagues, dit Mme Doumandji. Et pour la diffusion des galas à la télé, on va accentuer [l’ambiance] avec les rires des éditions passées. »

Long tournage

Pour l’humoriste Phil Roy, qui a participé aux deux festivals, l’expérience a été fort différente des années passées. À Juste pour rire, il a notamment animé deux galas avec Pier-Luc Funk dans un Théâtre St-Denis complètement vide.

« Après chaque joke, c’était dur d’entendre le son de la caméra robot se promener, dit-il. J’ai trouvé que ça avait transformé un jour de gala en très longue journée de tournage. » 

«Faux publics» pour les galas
COURTOISIE


« Je me mettais à la place des humoristes dont c’était le premier gala, poursuit-il. C’est tellement un gros moment, en plus d’y ajouter le facteur « sans public ». J’étais mal pour eux. Alors, en coulisses, on riait fort, très fort même, pour s’encourager les uns les autres. »

L’humoriste est toutefois « surpris et heureux » du montage que Juste pour rire a fait. « Ça sort tellement bien ! J’avais un peu peur, au début, quand ils parlaient d’ajouts numériques de gens. »

Il y a quelques jours, Phil Roy s’est rendu à Québec pour participer à ComediHa!. Il a apprécié la présence des figurants dans la salle. « Malgré qu’ils soient peu et masqués, on les entend quand même. »

« Ce qui est un peu triste, c’est quand le gala se termine et qu’on se fait dire: "dans cinq minutes, il n’y a plus personne, allez dans vos chambres! " » ajoute-t-il. Il a ainsi poursuivi sa soirée dans sa chambre d’hôtel « avec des épisodes de 5e rang et une salade de papaye (rires). »

► Les Soirées Carte Blanche de Juste pour rire sont présentement diffusées chaque mercredi, jusqu’au 3 mars, à 20 h, sur Noovo. Les galas de ComediHa! seront quant à eux présentés à partir du 5 février, à 21 h, sur ICI Télé.