/opinion/columnists
Navigation

Le confinement n’est pas une science exacte!

(PHOTO DIANE TREMBLAY)
Au Costco Lebourgneuf, des clients ont d
Diane Tremblay Des consommateurs faisaient la file pour entrer au Costco Lebourgneuf, le 5 janvier dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Vous connaissez le nouveau sport national des Québécois ?

Trouver les incohérences dans les consignes que nous devons respecter.

Genre : tu peux acheter un magazine dans une Maison de la Presse, mais pas un livre dans une librairie. 

Tu peux promener ton chien après 20 h, mais pas faire ton jogging.

  • Écoutez le commentaire de Richard Martineau sur QUB radio:

Un jeu stérile

Chaque fois que tu trouves une incohérence du genre, tu la publies sur les médias sociaux et tu gagnes des dizaines de nouveaux amis et des milliers de pouces en l’air. 

Ce qui est bien, avec ce nouveau passe-temps, c’est que tout le monde peut y jouer.

Car même les pogos les moins dégelés peuvent trouver des incohérences dans nos consignes sanitaires. 

C’est à la portée du premier imbécile venu. 

« Ah ah ! Tu peux aller au Costco, mais pas au musée ! » Quatre mille pouces en l’air pour toi, champion !

Je l’avoue : j’ai déjà joué à ce jeu. À quelques reprises.

Que voulez-vous, faut bien s’occuper. Ça fait 10 mois qu’on tourne en rond !

Quand t’es rendu à regarder des tutoriels pour savoir comment faire une tortue et une chèvre en ombres chinoises, la moindre nouvelle niaiserie te remplit de joie. 

Mais quand on y pense, c’est un jeu stérile. Qui ne mène à rien. Bien sûr qu’il y a des incohérences ! Bien sûr que certaines consignes paraissent absurdes !

On vit une époque absurde !  

Le monde entier est sur Pause parce que des bozos ont voulu manger des chauves-souris, c’est pas assez absurde pour vous, ça ? 

Et le pays qui nous a tous foutus dans la merde permet maintenant les partys, les concerts et les raves !

Plus absurde, tu regardes une photo de pangolin et tu salives...

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

La chasse aux incohérences

On n’a jamais vécu une telle situation. Jamais. 

Alors c’est sûr qu’on va se tromper ! Les démocraties libérales, qui sont basées sur le respect des libertés individuelles et la libre circulation des biens et des gens, ne sont pas faites pour affronter de tels problèmes !

Qu’est-ce qu’on ferme ? Qu’est-ce qu’on garde ouvert ?

Pas évident. Car contrairement à la fabrication d’un vaccin, l’ABC du confinement n’est pas une science exacte. 

Tenez, un exemple.

Les entrepôts Costco vendent de la bouffe. Alors ils peuvent rester ouverts. 

Mais ils vendent aussi 20 000 autres patentes. Or, si tu leur permets de vendre autre chose que de la bouffe, tu te mets tous les autres commerces qui eux ne peuvent pas ouvrir à dos. 

Alors tu fais quoi ?

Tu les obliges à fermer certaines sections.

Tu peux acheter des navets et des chips, chez Costco, mais pas des livres, qui sont juste à côté. 

Eh oui, c’est absurde ! Eh oui, c’est arbitraire !

Ça ne tient pas debout deux secondes !

Mais vous feriez quoi, vous ? Vous ne fermeriez aucun commerce ?

Tracer une ligne

La vérité c’est qu’il y aura toujours des incohérences.

On va passer le reste de la pandémie à les pointer du doigt ?

« Tu peux acheter du pot, mais pas des vêtements ! »

Eh oui. 

Tu peux acheter de l’alcool à 18 ans pile, mais pas à 17 ans et 11 mois... C’est absurde, ça aussi ! C’est arbitraire ! Mais faut bien tirer une ligne quelque part, non ?