/news/coronavirus
Navigation

Départ massif d’infirmières dans Lanaudière

Coup d'oeil sur cet article

À bout de souffle, des «anges gardiens» ont quitté les rangs par centaines depuis le mois de mars dans la région de Lanaudière. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Selon des données transmises par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) transmises à TVA Nouvelles, sur les 3600 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de Lanaudière, 375 ont quitté leur emploi depuis le mois de mars. 

De plus, 320 membres de la FIQ ont recours à l’assurance salaire et 95 autres reçoivent des prestations d’invalidité de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

En colère, Stéphane Cormier, du syndicat de la FIQ dans la région de Lanaudière, trouve ces données alarmantes. 

«Veut-on voir tout le monde quitter le réseau public de la santé? On ne peut pas continuer de presser le citron, d’autant plus que le combat contre le virus n’est pas terminé. On est en train d’écraser tout le monde présentement!» dénonce-t-il.

Ces données ont explosé en un an. 

Avant la bataille contre la COVID-19, l’armée d’infirmières était déjà épuisée. Maintenant, elle exige de façon urgente des vacances ou, du moins, plus de souplesse de la part de l’employeur, indique M. Cormier.

«Les professionnels en soins sont à bout présentement. Les arrêtés ministériels exercent une pression indue sur le personnel. On coupe leurs vacances, on les oblige à travailler à temps complet et on déplace le personnel du nord au sud. Pourtant, il y a des surplus de personnel dans les CHSLD, on fait des formations en ligne, j’ai même des absences autorisées. Des infirmières auxiliaires font aussi des services privés. Vous le constatez, nous ne sommes plus en situation critique dans Lanaudière. C’est la raison pour laquelle mes membres trouvent ça aberrant que le CISSS de Lanaudière continue d’abuser du personnel avec les arrêtés ministériels», critique Stéphane Cormier.

En réaction, le CISSS de Lanaudière s'est dit ouvert à des assouplissements.

Depuis quelques jours, le nombre d'absences liées à la COVID-19 est en nette diminution. 

Plusieurs membres du personnel sont de retour, ce qui constitue une bonne nouvelle, selon le CISSS. 

En fait, en date du 5 janvier, 201 membres du personnel du CISSS étaient isolés en lien avec la COVID-19 et en date d’aujourd’hui, le CISSS en compte 120.

Si la tendance se maintient et que le nombre de personnes atteintes de la COVID-19 et le nombre d’hospitalisations continuent de diminuer dans la région, le CISSS envisage des assouplissements dans l'arrêté ministériel, dont la question des vacances.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres