/sports/hockey/canadien
Navigation

Le CH rentre enfin à la maison

Il s’était écoulé 321 jours depuis sa dernière présence au Centre Bell

Pratique du Canadien au Centre Bell de Montréal
Photo Ben Pelosse Les joueurs du Tricolore se sont entraînés au Centre Bell, mardi, en prévision de leur match de demain contre les Flames.

Coup d'oeil sur cet article

« Ça faisait un bout de temps. Ça fait du bien de revenir ici. » La réponse de Carey Price a été courte, mais elle reflétait la pensée de tous, mardi midi, au terme de l’entraînement tenu par Claude Julien au Centre Bell.

Trois cent vingt et un jours. Voilà le temps qui s’était écoulé depuis la dernière fois où le gardien et ses coéquipiers s’étaient élancés sur la glace de cet amphithéâtre.

C’était le 11 mars 2020, journée de la dernière photo officielle de l’équipe. D’ailleurs, c’est pour cette raison que le Tricolore avait tenu, exceptionnellement, son entraînement à Montréal, et non à Brossard.

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

La veille, la troupe de Claude Julien s’était inclinée 4 à 2 devant les Predators de Nashville. La pandémie n’en était qu’à ses balbutiements. Aux différentes entrées de l’édifice, on avait mandaté des employés d’asperger de désinfectants les mains des spectateurs qui, sans le savoir, venaient s’entasser dans les gradins pour la dernière fois avant un bail.

Sans partisans ni hot dogs

À l’époque, il était surtout question de prévention. Au cas où. D’ailleurs, on se rend compte en lisant le texte paru alors dans ces pages que la COVID-19 n’était pas encore prise au sérieux.

« C’est totalement exagéré », « ils essaient de faire peur au monde », « on est en train de devenir fous avec ça » étaient les commentaires recensés alors dans les coursives de l’édifice.

S’ils avaient su...

Demain, donc, pour la première fois de son histoire, le Canadien inaugurera sa saison locale sans aucun spectateur pour l’encourager. Quand on sait à quel point cet amphithéâtre peut être bruyant par moments, les nouveaux venus manqueront assurément une belle soirée d’ouverture.

« Ce sera bizarre de sauter sur cette patinoire sans qu’il n’y ait de partisans, a reconnu Toffoli. J’adore mon début de saison avec le Canadien. La seule chose qui pourrait le rendre encore meilleur, c’est d’avoir des partisans dans les gradins pour notre premier match à domicile. »

Et comme un malheur n’arrive jamais seul...

« En plus, il n’y aura pas de hot dogs. On avait l’habitude d’en avoir dans le vestiaire des visiteurs », a ajouté l’attaquant de 28 ans, sourire en coin.

En lieu et place des partisans, comme dans tous les amphithéâtres à travers le circuit Bettman, de grandes bâches recouvrent les sections inférieures des gradins.

Au moins, on n’aura pas droit au gris terne des arénas de Toronto et d’Edmonton. Fidèle à ses couleurs, l’organisation a habillé ses sièges de bleu et de rouge.

« Je trouve que ça a de la gueule. J’adore le rouge », a lancé le gardien du Canadien, s’improvisant chroniqueur de home staging.

Environnement à apprivoiser

Pandémie oblige, la LNH a coupé court aux matchs préparatoires. En temps normal, le Tricolore en aurait disputé au moins une demi-douzaine à domicile. Cela aurait permis aux p’tits nouveaux de découvrir ce qui sera leur quartier général pendant les sept à huit mois suivants. 

Cette fois, Julien et ses hommes ont été confinés au Complexe sportif de Brossard avant de partir dans l’ouest du pays pendant près de deux semaines. Ce qui a incité l’entraîneur à tenir l’entraînement de mardi au Centre Bell.

« C’était important de venir ici. Ça nous a donné une bonne idée de l’environnement dans lequel nous nous trouverons », a déclaré le pilote du Canadien.

« On souhaitait familiariser les nouveaux avec le Centre Bell. Je ne voulais pas que jeudi soir, avant le match, ils cherchent où se trouve leur casier. Je ne voulais pas non plus que le match soit leur première occasion de patiner sur cette glace », a ajouté le Franco-Ontarien.

Tout a donc été mis en œuvre pour que le Tricolore puisse amorcer du bon pied sa saison à domicile. Rappelons que devant ses partisans, la saison dernière, il a connu des difficultés, montrant un dossier de 14-17-6.