/entertainment/music
Navigation

L’OSQ célèbre Mozart

Karina Gauvin chantera trois airs du compositeur

Coup d'oeil sur cet article

L’Orchestre symphonique de Québec soulignera, mercredi soir, en compagnie de la soprano Karina Gauvin, le 265e anniversaire de naissance de Mozart.

La cantatrice québécoise sera présente sur trois des cinq titres qui seront interprétés sous la direction du chef invité Bernard Labadie. On pourra l’entendre dans des extraits des opéras Il re pastore et Cosi fan tutte et avec l’aria Misera, dove son!. Les symphonies no 21 et no 33 seront aussi au programme.

« Mozart est un génie. Il a écrit des lignes musicales d’une pure beauté. Il a une palette de couleurs pour exprimer les tourments de l’âme humaine », a indiqué Karina Gauvin, lors d’un entretien.

La cantatrice précise que les pièces qu’elle va chanter sont des airs un peu moins connus et qu’elle a moins chantés du répertoire du compositeur autrichien, né le 27 janvier 1756 à Salzbourg, en Autriche.

« Misera, dove son! est un bel air de folie pour commencer la soirée. Je n’ai jamais fait l’air L’amerà, sarà costante de l’opéra Il re pastore. Il y a un très bon solo de violon dans cette pièce. Je suis réjouie de pouvoir faire ce concert. Je me sens comme dans de belles pantoufles et je vais jouir du moment. J’ai hâte », a-t-elle ajouté, à la fin d’une séance de répétition.

Une place importante

La soprano raconte que la musique de Mozart l’a accompagnée tout au long de sa carrière, sauf pour une période où elle a été très occupée avec l’intégrale des opéras de Haendel, sous la direction du chef Alan Curtis.

« J’ai fait beaucoup de Mozart. À l’époque où je faisais les tournées des Jeunesses musicales Canada, la directrice Micheline Tessier m’avait dit que j’étais faite pour chanter Mozart », s’est-elle rappelée.

Karina Gauvin reste positive en ce qui concerne la suite des choses. La pandémie a fait éclater le calendrier de concerts qui étaient prévus. La soprano a perdu plusieurs contrats. Son année 2021 devait être bien remplie avec des représentations de l’opéra Alcina de Handel à Prague et à Versailles. Elle avait le rôle titre. 

Elle a obtenu plusieurs petits engagements, ici et là, qui lui ont permis de survivre. Elle a fait quelques concerts en webdiffusion et elle participe à l’enregistrement de l’intégrale des mélodies de Jules Massenet dont le premier de trois coffrets fera son apparition au printemps sur l’étiquette ATMA Classique.

« Il faut toujours regarder vers l’avant. Ça ne sert à rien de regarder en arrière. Il va y avoir, éventuellement, une lumière au bout du tunnel, même si ce n’est pas évident en ce moment », a-t-elle laissé tomber.

La soprano a mis en place une routine afin de maintenir sa voix à un niveau d’excellence. 

« C’est quelque chose de primordial. Nous sommes habitués de performer à un haut niveau. Les nombreux concerts que l’on donne, habituellement, nous permettent de maintenir ce niveau de qualité. Il faut faire attention et il est important de continuer d’exercer notre voix, car on peut vite perdre le nord. C’est super important », a-t-elle fait remarquer.

Mozart fête ses 265 ans ! sera diffusé, mercredi soir, à 20 h, en direct, sur la page Facebook de l’Orchestre symphonique de Québec et sur sa chaîne YouTube.

Ce concert, diffusé à partir de la salle D’Youville, du Palais Montcalm, sera disponible, en ligne, jusqu’au 3 février.