/finance/business
Navigation

Transat et Air Canada suspendent des vols

Le transporteur interrompt deux liaisons à partir de Montréal et met en veilleuse ses activités à Toronto

Air Transat
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Devant la baisse des réservations causée par les nouvelles règles sur les voyages internationaux, Air Transat et Air Canada ont suspendu plusieurs vols, ce qui se traduira par de nouvelles mises à pied.

• À lire aussi: Nouveaux variants: QS presse Legault et Trudeau d’agir

• À lire aussi: Des agences de voyages devancent Trudeau

Les vols de Transat reliant Montréal à Varadero (Cuba) et à Puerto Vallarta (Mexique) sont annulés jusqu’à la fin avril.

Air Transat conserve toutefois ses liaisons entre la métropole québécoise et six destinations internationales : Paris, Cancún (Mexique), Holguín (Cuba), Port-au-Prince (Haïti), Punta Cana et Puerto Plata (République dominicaine).

« Le maintien des restrictions de voyage et les nombreuses mesures imposées par le gouvernement fédéral, notamment l’obligation de présenter un test de dépistage de la COVID-19 négatif et la quarantaine exigée au retour au Canada, ont un impact important sur nos réservations », a déclaré mercredi une porte-parole de Transat, Debbie Cabana.

À Toronto, Air Transat cessera complètement ses activités, également jusqu’à la fin avril. Le transporteur y offrait des vols vers Punta Cana, Cancún, Holguín, Varadero, Porto et Lisbonne (Portugal).

Transat remboursera

Ces annulations de vols entraîneront des mises à pied, mais Mme Cabana n’a pas voulu les chiffrer avant que les personnes concernées n’en soient informées.

Le syndicat des agents de bord d’Air Transat a réagi avec « consternation » à l’annonce et a de nouveau demandé à Ottawa de venir en aide à l’industrie aérienne.

De son côté, Air Canada a indiqué avoir suspendu, cette semaine, « de nombreuses liaisons frontalières, antillaises et intérieures », dont les vols reliant Montréal à la Barbade, à Cozumel (Mexique) et à Samaná (République dominicaine).

Transat promet de rembourser les clients touchés « dans la forme originale du paiement » sans qu’ils aient à faire quoi que ce soit.

Il s’agit là d’une nouvelle politique en vigueur depuis le 1er décembre. Auparavant, Transat se contentait d’offrir des crédits voyages aux clients dont les vols avaient été annulés à cause de la pandémie.

L’entreprise s’engage aussi à trouver de nouveaux vols aux voyageurs qui se trouvent actuellement à l’étranger.