/entertainment/tv
Navigation

La série Mon fils sélectionnée à la Berlinale 2021

Antoine L'Écuyer dans la série Mon fils de Club Illico/eric myre
Photo courtoisie, Eric Myre

Coup d'oeil sur cet article

La minisérie québécoise Mon fils a été sélectionnée au Festival du film de Berlin. Écrite et produite par Anne Boyer et Michel D’Astous (L’Heure Bleue), le drame en six épisodes réalisé par Mariloup Wolfe fait partie du Berlinale Series Market, un nouveau volet qui regroupe « 12 productions au fort potentiel commercial international », souligne Variety.

Il s’agit de l’unique série nord-américaine en lice. Mon fils (ou Son of Mine en anglais) apparaît aux côtés de titres du Danemark, de Russie, d’Espagne, du Royaume-Uni et d’Allemagne.

Sujet tabou partout

Mettant en vedette Antoine L’Écuyer, Élise Guilbault et Patrice Godin, Mon fils retrace le parcours d’un jeune homme atteint de schizophrénie. Offerte sur Club illico, la série a été présentée sur TVA l’automne dernier.

Joint au téléphone, Michel D’Astous se réjouit d’avoir coécrit une série dotée d’un thème aussi porteur. « La maladie mentale, c’est un sujet tabou dans toutes les sociétés, commente l’auteur. Ça montre qu’on a mis le doigt sur quelque chose. »

Deux épisodes de Mon fils seront présentés au Festival, qui aura lieu au début du mois de mars. 

Selon Christine Maestracci, vice-présidente acquisitions et distribution internationale chez Québecor Contenu, la Berlinale pourrait servir de tremplin pour Mon fils à l’étranger.

« C’est une très belle nouvelle. C’est une reconnaissance du talent d’ici. »