/finance/business
Navigation

Mesures prolongées: l'aide financière suivra, promet Fitzgibbon

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement «n’a pas le choix» de débloquer des montants additionnels afin de venir en aide aux entreprises durement touchées par les restrictions sanitaires, a tranché mercredi le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon.

Plusieurs entrepreneurs québécois peinent à maintenir la tête hors de l’eau. Le prolongement au-delà du 8 février des mesures sanitaires, dont la fermeture de leur commerce, pourrait porter le coup de grâce à certains d’entre eux.

Le gouvernement Legault compte ajuster certains programmes d’aide financière au cours des prochains jours afin de justement pallier ces importantes pertes de revenus.

«Au moment où on se parle, avec le ministère, on regarde les programmes existants. Comment les allonger? Comment les modifier? Les centres-villes du Québec – pas juste Montréal – doivent être pris en charge», a affirmé le ministre Fitzgibbon en entrevue à LCN.

«Il est clair qu’il va falloir être au rendez-vous et annoncer des programmes conséquents avec les décisions [sanitaires] qui seront prises, a-t-il poursuivi. On doit permettre à l’écosystème des entrepreneurs de survivre.»

M. Fitzgibbon s’est dit satisfait, plus tôt cette semaine, de l’impact des programmes financiers déployés par son ministère, depuis le printemps dernier, visant à soutenir les entreprises d’ici durant la crise.

«Aujourd’hui, on regarde les statistiques au Québec et on voit que le nombre de faillites est inférieur à l’année passée», a avancé le ministre. «Je pense que les mesures qui ont été mises en place par notre gouvernement ont été favorables et que la catastrophe n’est pas arrivée», avait-il alors déclaré.

Il avait cependant concédé que «plus on va retarder la réouverture de certains établissements, plus ils deviennent vulnérables».

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.