/news/currentevents
Navigation

Un délit de fuite anéantit une famille

Une jeune femme de 23 ans a perdu la vie

Angélique Ménard
Photos Erika Aubin et tirée de Facebook Des proches d’Angélique Ménard (en mortaise) lui ont rendu hommage mercredi devant la maison familiale sur l’avenue d’Orléans dans l’est de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Des proches ont érigé mercredi un modeste mémorial devant la maison familiale, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, de la jeune femme décédée la veille lors d’une collision survenue après un délit de fuite, à Montréal-Est.  

« On ne s’attend jamais à vivre ça. Tout d’elle va me manquer. Elle était si enjouée et croquait dans la vie à pleines dents », a laissé tomber Roger Vézina, le père d’Angélique Ménard.

La jeune femme de 23 ans a perdu la vie mardi soir, après une collision contre une bétonnière, à Montréal-Est.

« Elle était supposée venir me voir [mardi] soir puisque je sors de l’hôpital. Je n’aurai pas eu le temps de la voir. Ce n’est pas facile », a-t-il poursuivi, la gorge nouée. 

Des proches ainsi que des amis se sont réunis mercredi à la tombée du jour, sur l’avenue d’Orléans, afin de rendre hommage à Angélique Ménard. 

Fleurs, affiches commémoratives, photos et chandelles ont été déposées en son honneur devant l’appartement où elle a grandi. « Elle ne méritait pas ça », a laissé tomber une amie. 

La jeune victime était l’avant-dernière d’une famille recomposée de cinq enfants. Elle avait quitté le nid familial il y a à peine trois mois afin d’emménager avec son copain, a rapporté son père.  

D’ailleurs, c’est son copain qui se serait trouvé au volant lors de l’accident mortel, selon nos informations. 

Perte de contrôle 

Selon les premiers renseignements recueillis par la police, l’homme âgé de 25 ans aurait fui à toute vitesse un accident impliquant une camionnette lorsqu’il aurait perdu le contrôle de sa voiture. Il a terminé sa course contre une bétonnière à l’angle de la rue Sherbrooke et du boulevard Joseph-Versailles.

Le conducteur a subi des blessures au bas du corps, mais sa vie est hors de danger. Les chauffeurs du camion ainsi que de la bétonnière s’en sont sortis indemnes. 

Le Service de police de la Ville de Montréal poursuivait son enquête mercredi et le conducteur devait être rencontré prochainement par les policiers. Aucune arrestation n’avait été faite dans ce dossier.

« On parle d’un délit de fuite... Disons que je ne le porte pas dans mon cœur, a exprimé Roger Vézina au sujet du conducteur. J’espère que la justice rendra honneur à ma fille. »