/news/coronavirus
Navigation

Un nouveau variant du virus découvert en Californie

Coup d'oeil sur cet article

Après le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et le Brésil, c’est en Californie qu’un nouveau variant du coronavirus a fait son apparition, et fait craindre une accélération de la contamination.

La Californie, qui recense le plus d’habitants et le plus de cas de coronavirus aux États-Unis, a découvert qu’un nouveau variant de la COVID-19 s’est développé, a dévoilé la semaine dernière le New York Times

Mercredi, l’État de la côte ouest américaine recensait 21 600 nouveaux cas et 722 décès dans les 24 dernières heures.

C’est en cherchant des échantillons du variant du Royaume-Uni que des scientifiques du Golden State ont découvert la nouvelle mutation, rapporte le quotidien.

Cependant, il est encore difficile de savoir si celle-ci a des effets sur l’augmentation de la contamination ou du nombre de décès.

Le directeur de la pathologie moléculaire au Centre médical Cedars-Sinai à Los Angeles, Eric Vail, a indiqué au journal qu’il était possible que ce variant joue un rôle important dans la flambée de cas qui a submergé les hôpitaux du sud de la Californie. 

« Je suis convaincu qu’il s’agit d’une souche plus infectieuse du virus », a dit le Dr Vail.

Dans 20 à 30 % des échantillons

De son côté, le virologue à l’Université de Californie, à San Francisco, le Dr Charles Chiu, a expliqué que dans tout l’État, ses collègues et lui trouvent le variant dans environ 20 à 30 % des échantillons séquencés. 

« Il est juste apparu sous notre nez, et maintenant, il augmente dans plusieurs comtés », a-t-il ajouté en entrevue au New York Times.

Ce variant serait déjà présent dans les États de New York, de l’Arizona, du Connecticut, du Maryland, de Washington, du Nouveau-Mexique, du Nevada, du Texas, de l’Utah, du Wyoming, ainsi que dans le District de Columbia, a précisé au New York Times la chercheuse Jasmine Plummer, qui travaille au Centre médical Cedars-Sinai.

Vaccination importante

Pour le président de l’Asso-ciation des microbiologistes du Québec, Christian Jacob, il n’est pas surprenant de voir une nouvelle mutation apparaître.

« Ce qui est particulier du coronavirus, c’est que sa propagation est tellement importante, qu’il a beaucoup d’opportunités de muter, même s’il mute quatre fois moins que la grippe », dit-il.

Selon lui, la vaccination, comme toutes les mesures pour éviter la propagation, a donc un rôle important à jouer, puisque le virus aura moins de chance de s’adapter au système immunitaire, explique-t-il.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres