/news/consumer
Navigation

Les commerçants en Estrie sont exaspérés

Coup d'oeil sur cet article

Les marchands qui espéraient rouvrir leur commerce le 8 février en Estrie ont le moral dans les talons.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Les mesures de confinement pourraient se poursuivre encore plusieurs semaines, à en croire les propos du premier ministre François Legault jeudi.

Le confinement des commerces non essentiels et le couvre-feu pourraient notamment être maintenus.

Chez L'Expérience beauté urbaine à Sherbrooke, même si l'on vend quelques produits en ligne, les pertes financières sont énormes.

«C’est 5% que l’on fait de ventes. Notre chiffre d’affaires est minime», a dit vendredi la propriétaire, Marie-France Vigneault, à la caméra de TVA Nouvelles.

À la boutique Subtile, l'inventaire de vêtements et d’accessoires n'a jamais été aussi imposant. On met donc la marchandise en solde, que l'on vend à perte.