/news/consumer
Navigation

Les commerçants en Estrie sont exaspérés

Coup d'oeil sur cet article

Les marchands qui espéraient rouvrir leur commerce le 8 février en Estrie ont le moral dans les talons.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Les mesures de confinement pourraient se poursuivre encore plusieurs semaines, à en croire les propos du premier ministre François Legault jeudi.

Le confinement des commerces non essentiels et le couvre-feu pourraient notamment être maintenus.

Chez L'Expérience beauté urbaine à Sherbrooke, même si l'on vend quelques produits en ligne, les pertes financières sont énormes.

«C’est 5% que l’on fait de ventes. Notre chiffre d’affaires est minime», a dit vendredi la propriétaire, Marie-France Vigneault, à la caméra de TVA Nouvelles.

À la boutique Subtile, l'inventaire de vêtements et d’accessoires n'a jamais été aussi imposant. On met donc la marchandise en solde, que l'on vend à perte.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.