/entertainment/movies
Navigation

Une course aux Oscars virtuelle

Jean-Philippe Duval fait la promotion de 14 jours 12 nuits à distance

14 jours 12 nuits
Photo d'archives Anne Dorval dans une scène du film 14 jours 12 nuits qui a été choisi pour représenter le Canada aux Oscars.

Coup d'oeil sur cet article

Un mois après que son film 14 jours 12 nuits eut été choisi pour représenter le Canada dans la course à l’Oscar du meilleur film international, le réalisateur Jean-Philippe Duval multiplie les efforts pour mousser sa candidature auprès des membres de l’Académie. Mais, pandémie oblige, c’est en ligne qu’il doit mener cette campagne de séduction à Hollywood.

Au cours des dernières semaines, Jean-Philippe Duval a accordé plusieurs entrevues par visioconférence à des médias spécialisés américains (Hollywood Reporter, The Wrap, etc.). L’objectif : faire connaître son film 14 jours 12 nuits aux membres votants de l’Académie des Oscars. 

Jean-Philippe Duval
Photo Agence QMI, Eric Carrière
Jean-Philippe Duval

Rappelons que 14 jours 12 nuits a été choisi en décembre dernier pour représenter le Canada dans la course à l’Oscar du meilleur film international. Il a remplacé au pied levé le film Funny Boy qui a été disqualifié parce qu’il comportait trop de dialogues en anglais pour être admissible dans cette catégorie. 

« J’ai appris la nouvelle pendant que je complétais ma dernière journée de tournage pour la seconde saison de la série Toute la vie, relate Jean-Philippe Duval en entrevue au Journal. J’étais complètement sous le choc, et surtout très heureux. C’est un honneur pour n’importe quel cinéaste de représenter son pays dans une course aux Oscars. C’est un peu comme être qualifié comme athlète dans son pays pour aller aux Olympiques. » 

Bel accueil

Jean-Philippe Duval et son producteur Antonello Cozzolino n’ont pas perdu de temps avant de se mettre au boulot pour promouvoir le film à Hollywood. À distance, bien sûr.  

« La campagne qui a été mise en place est 100 % virtuelle, explique Antonello Cozzolino. Toutes les entrevues, les rencontres et les publicités ont lieu sur des plateformes en ligne. C’est vraiment bien organisé compte tenu des circonstances. La seule chose qui est dommage, c’est qu’on est un peu loin et que c’est difficile de sentir le pouls des gens qui vont voter. »

Sorti au Québec en mars dernier juste avant le premier confinement, 14 jours 12 nuits met en vedette Anne Dorval dans le rôle d’une mère endeuillée qui part en pèlerinage au Vietnam pour découvrir les origines de sa fille adoptive. Le film scénarisé par Marie Vien (La passion d’Augustine) avait déjà été bien accueilli dans certains festivals américains, dont celui de Palm Springs. 

Un coup de pouce de Villeneuve 

Jean-Philippe Duval a la chance de pouvoir compter sur l’appui de certains cinéastes québécois qui ont déjà été nommés aux Oscars pour l’aider dans cette opération séduction. Philippe Falardeau, Kim Nguyen, Denis Villeneuve et Denys Arcand (qui a remporté l’Oscar en 2004 avec Les Invasions barbares) ont vanté les mérites de 14 jours 12 nuits dans une publicité qui a été placée dans le journal hollywoodien Variety

Villeneuve a aussi réalisé une entrevue avec Duval qui sera diffusée sur le site de la puissante agence artistique américaine CAA.  

« Denis [Villeneuve] m’a vraiment fait une fleur en acceptant de faire cet entretien avec moi en ligne pour promouvoir mon film, indique Jean-Philippe Duval. Il avait regardé mon film et avait préparé une liste de questions à me poser. C’était comme une façon pour lui de passer le flambeau. » 

Toutefois, rien n’est encore gagné pour Jean-Philippe Duval. Plus de 90 pays ont soumis des longs métrages cette année pour l’Oscar du meilleur film international. Une liste de 15 films présélectionnés sera annoncée le 8 février. Les cinq finalistes seront ensuite dévoilés le 15 mars. La cérémonie des Oscars aura lieu le 25 avril.