/weekend
Navigation

Vers une prise de conscience

<strong><em>Vivre au-delà de nos croyances</em><br>Catherine Martin</strong><br>Les Éditions Le Dauphin Blanc<br>192 pages
Photo courtoisie Vivre au-delà de nos croyances
Catherine Martin

Les Éditions Le Dauphin Blanc
192 pages

Coup d'oeil sur cet article

La vie est un long cheminement et plusieurs questions existentielles demeurent sans réponse. Que fait-on sur terre ? Pourquoi mettre quelqu’un au monde si c’est pour le voir mourir ? Et qu’est-ce que cette pandémie, qui n’en finit plus, a à nous apporter à part contrecarrer nos plans ? Ce sont autant de questions que se posent ceux qui ont la foi et ceux qui en sont dépourvus. Néanmoins, l’auteure nous fait réaliser que chaque expérience vécue mène vers une ou même plusieurs prises de conscience. 

Chacun a ses propres croyances et l’idée de cet ouvrage n’est pas de convaincre qu’une est meilleure qu’une autre. D’ailleurs, l’auteure, Catherine Martin, qui vit dans le sud de la France, dédie son livre aux croyants, aux athées, aux agnostiques et aussi à ceux qui cherchent des réponses. Plus précisément, elle est une amoureuse de la vie qui aime réunir des gens pour partager ses découvertes et les joies de la vie à travers des conférences et des voyages de groupe. 

C’est par le biais de plusieurs anecdotes que l’auteure nous fait réaliser que chaque chose, chaque événement, chaque rencontre et chaque expérience a une certaine utilité. D’ailleurs, elle dédie tout un chapitre sur le hasard qui en fait n’existe pas et qu’il s’agit plutôt de synchronicité. Même la maladie ou les accidents ne sont pas une fatalité. Dans le mot maladie, on remarque « le mal a dit » et « l’âme a dit ». Selon l’auteure, la maladie n’est que le témoin lumineux d’un dysfonctionnement ou d’un désaccord entre notre âme, notre corps et notre esprit. Un problème émotionnel mal géré fera déborder le vase, car tout ce qui m’affecte m’infecte. Ainsi, pour éviter de créer des foyers infectieux ou une maladie en devenir apprenons à exprimer verbalement ou par écrit ce qui ne va pas pour s’en libérer.

Amour et harmonie

Plusieurs problèmes peuvent être résolus en faisant preuve d’amour envers soi et envers autrui. La gratitude, le respect et la bienveillance sont autant de principes à mettre en pratique afin de donner un sens à la vie. Car en plus de se faire du bien, ces qualités parviennent aussi à rendre les autres heureux et à illuminer les cœurs en déposant un baume avec tendresse sur quelqu’un, permettant de vivre de façon harmonieuse et d’accepter l’inacceptable.

À lire aussi   

Les clés de la sagesse

<strong><em>Abécédaire de la sagesse</em><br>Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard</strong><br>Éditions Iconoclaste<br>343 pages
Photo courtoisie
Abécédaire de la sagesse
Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard

Éditions Iconoclaste
343 pages

Tendre vers la sagesse est certainement l’expérience de toute une vie. Ici, trois auteurs, dont le moine boud-dhiste Matthieu Ricard, ont choisi de brefs textes tirés de deux précédents livres sous le thème de la sagesse, tous classés par ordre alphabétique, de A pour Acceptation à Z pour Zen. Ainsi, on compte 150 thèmes afin de mieux vivre et de gagner en sagesse. En ces temps d’incertitude, on évoque à plus d’une reprise des conseils pour faire face au désespoir, contrer l’anxiété et faire preuve de résilience et de solidarité. Parmi les thèmes exploités, on compte également les bienfaits du lâcher-prise, le plaisir de l’émerveillement, vivre la paix intérieure, faire preuve de compassion et d’empathie, déployer envers les autres sa gentillesse et sa bienveillance, apprendre à faire confiance, et faire face au deuil. 

Jeûner pour maigrir

<strong><em>Le jeûne, un art de vivre</em><br>Jason Fung, Eve Mayer et Megan Ramos</strong><br>Éditions Trécarré<br>342 pages
Photo courtoisie
Le jeûne, un art de vivre
Jason Fung, Eve Mayer et Megan Ramos

Éditions Trécarré
342 pages

Vous avez envie de perdre quelques kilos après quelques excès du temps des Fêtes ? Le jeûne serait peut-être la solution. On a tous entendu parler des avantages de jeûner, même si certaines controverses lui sont aussi associées. Dans cet ouvrage, écrit à six mains, les trois auteurs expliquent pourquoi il est si difficile de perdre nos kilos en trop et proposent des solutions en pratiquant le jeûne de façon intermittente. Selon certaines études, le jeûne peut se faire sans danger pour la santé. En plus de la perte de poids qui lui est associé, il apporterait plusieurs bienfaits pour la santé, dont la régression du diabète de type 2. On pourrait même parvenir à se débarrasser de la médication associée à ce type de diabète en jeûnant. Si les résultats peuvent être fabuleux, il vous faudra une bonne dose de courage lorsque vous sortirez entre amis. Le confinement est sans doute le moment idéal pour tenter une première expérience. 

L’éveil de l’énergie

<strong><em>Kundalini & Me<br>Sur le chemin de la transformation avec le yoga</em><br>Caroline Bénézet</strong><br>Les Éditions Marabout<br>217 pages
Photo courtoisie
Kundalini & Me
Sur le chemin de la transformation avec le yoga

Caroline Bénézet

Les Éditions Marabout
217 pages

On parle très peu de l’éveil de la Kundalini et c’est tant mieux, car cette technique n’est pas à la portée de tous et doit impérativement être encadrée pour éviter tout dérapage. Heureusement l’auteure, Caroline Bénézet, ancienne mannequin, a étudié cette technique en profondeur et propose dans son livre illustré un accompagnement sérieux. On appelle l’éveil de la Kundalini, l’éveil du serpent en soi qui est rattaché à la colonne vertébrale, enroulée au bas de celle-ci. C’est par des techniques de respiration, une forme de méditation associée à l’ouverture des sept chakras qui éveille le serpent qui sommeille, lui permettant de s’élever et de remonter jusqu’au sommet du cerveau. C’est un peu comme avoir un courant d’énergie, que plusieurs nomment énergie divine, qui s’élève en vous et son énergie se propage dans tout votre corps, comme si vous veniez de vous faire électrocuter. Plusieurs avantages lui sont associés, mais il est également dangereux d’éveiller seul la Kundalini, en le provoquant, notamment lorsqu’elle amorcera son élévation au niveau des deux chakras inférieurs. Si l’accomplissement est une expérience mystique, pour l’avoir personnellement expérimenté, sachez qu’il peut aussi faire des dommages sur son passage au point de devoir rendormir Kundalini. L’auteure propose tout un mode de vie associé à cet éveil de manière à bien faire les choses en toute sérénité.