/news/society
Navigation

Une Semaine de prévention du suicide encore plus importante cette année

Coup d'oeil sur cet article

La Semaine de prévention du suicide revêt un caractère particulier cette année, car en plus de contribuer à aggraver les symptômes de ceux qui souffrent déjà de troubles mentaux, la pandémie affecte aussi le moral de leur entourage.

• À lire aussi: Pas de hausse de suicides malgré la pandémie

«Ceux qui ont déjà, par exemple, des troubles bipolaires, c'est comme s'ils étaient en rechute», a expliqué une intervenante du Centre Nelligan, à Roberval, Mélanie Boutin.

L'organisme qui a pour mission de supporter l'entourage de personnes qui souffrent de troubles mentaux estime avoir reçu deux fois plus de demandes d'aide au cours des derniers mois.

«Les gens ne savent plus quoi faire, a expliqué Mme Boutin. Ils ont eux aussi besoin d'être soutenus et réorientés. Certaines personnes vont même aller voir leur médecin et ils se font prescrire de la médication parce que ça devient insoutenable pour eux de voir leur proche dans cet état. Les proches aidants vivent aussi une forme de détresse psychologique.»

Environ la moitié des appels logés dans les centres de préventions du suicide proviennent de personnes qui s'inquiètent pour un proche.

«La ligne 1-866-APPELLE, elle est là pour les personnes qui vivent de la détresse, mais elle est là aussi pour les proches, les intervenants, les spécialistes, bref, pour tout le monde», a précisé la superviseure aux communications du Centre de prévention du suicide 02, Mélanie Lapierre.

Parler du suicide ouvertement, c'est le message à retenir en cette Semaine de prévention du suicide.

«On parle beaucoup de ce qui est essentiel versus ce qui ne l'est pas ces temps-ci. Demander de l'aide, c'est essentiel, et prendre soin de soi aussi, c'est essentiel», a rappelé Mme Lapierre.

Les centres de prévention du suicide de la province ont enregistré une augmentation du nombre d'appels à l'aide variant entre 10% et 20% depuis le début de la pandémie.

Besoin d’aide pour vous ou un proche ?


LIGNE QUÉBÉCOISE DE PRÉVENTION DU SUICIDE
  • 1-866-APPELLE (277-3553)
CENTRE DE PRÉVENTION DU SUICIDE DE QUÉBEC
ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE PRÉVENTION DU SUICIDE