/sports/hockey
Navigation

Du changement dans les arénas de la LNH

Coup d'oeil sur cet article

Soucieuse d’enrayer les éclosions de coronavirus dans ses rangs, la Ligue nationale de hockey (LNH) imposera quelques changements à ses protocoles de sécurité dans ses arénas, et ce, dès jeudi.

• À lire aussi: Échange Subban-Weber: aucun regret pour Bergevin

Dernièrement, plusieurs équipes américaines du circuit Bettman ont été frappées par la COVID-19, forçant le report de nombreuses rencontres de saison régulière. Le Wild du Minnesota, les Devils du New Jersey, les Stars de Dallas, les Golden Knights de Vegas et les Sabres de Buffalo ont notamment vu leurs activités touchées en raison de la pandémie.

Or, la LNH a demandé le retrait de toutes les baies vitrées situées à l’arrière des bancs des joueurs afin de favoriser la circulation d’air à proximité. Selon le réseau Sportsnet, la ligue est consciente du manque de distanciation sociale à cet endroit et ne veut pas attendre plus longtemps pour agir.

De plus, elle a indiqué vouloir la présence de purificateurs d’air portatifs derrière les bancs des équipes. L’objectif est «d’améliorer la qualité de l’air à l’intérieur et de réduire la transmission aérienne du virus». L’équipement en question pourrait ainsi permettre une diminution de 50% des risques dans certains cas, d’après la même source.

Également, les joueurs et entraîneurs ne pourront pas se présenter à l’aréna plus de 1h45 min avant la première mise au jeu, sauf pour le traitement de blessures. Toutes les réunions d’équipe, qu’elles aient lieu ou non le jour des parties, devront se tenir virtuellement.

Réaménagement des vestiaires

Enfin, les clubs devront créer davantage d’espace dans les vestiaires, incluant ceux des formations visiteuses. Une distance de 6 pi est exigée entre chaque joueur devant leur casier. Chaque club devra communiquer son plan d’aménagement pour les vestiaires à la ligue d’ici mercredi prochain. De nouvelles installations portatives pourront être construites afin de respecter la réglementation de la ligue.

«Avec environ 20% de notre saison complétée, nous sommes conscients que nous pourrions assister à une transmission plus agressive du virus. Nous continuerons de faire des ajustements à nos protocoles en suivant les consultations avec les conseillers médicaux», a indiqué le commissaire Gary Bettman par voie de communiqué.

«C’est important de noter qu’environ 100 joueurs ont dû suivre le protocole de la COVID-19, et moins de la moitié ont dû le faire après avoir obtenu un test positif. Parmi ce groupe, plusieurs ne présentaient pas de symptômes. Notre priorité est de continuer de prendre de nombreuses précautions, sachant qu’il y a beaucoup de choses à propos de la transmission de la COVID-19 qui sont encore découvertes», a prévenu Bettman.