/news/society
Navigation

Montréal: des tours de bureaux vides prises d’assaut par les rats

Coup d'oeil sur cet article

Les tours de bureaux abandonnées par les employés en raison de la pandémie ont profité aux rats, qui se reproduisent à une vitesse phénoménale à l’intérieur des bâtiments du centre-ville de Montréal.

Les spécialistes en gestion des parasites sont d’ailleurs débordés depuis quelques mois.

«Les rats sont des êtres très peureux. Ils se cachent. Mais quand il n’y a plus de personnel, ils prennent le territoire», a expliqué le spécialiste en gestion parasitaire Harold Leavey à l’émission À vos affaires de LCN, jeudi.

«Ce qui arrive dans le moment, c'est qu'il y a des bols de toilette qui se sont vidés, il y a des drains de plancher qui sont vidés, et c'est des égouts ouverts. Les rats passent par là et prennent possession des bureaux et colonisent les bureaux», a-t-il ajouté.

Même si les tours de bureaux ne sont pas encore infestées de rongeurs, la situation demeure préoccupante, selon M. Leavey.

«Le risque est très élevé. S'il n’y a pas d'activité qui se fait dedans, c'est sûr que les problèmes vont augmenter. Les souris mettent des petits au monde tous les 28 jours; 40 jours après, les petits mettent des petits au monde, si personne ne s’en occupe. Ce n’est pas long que ça va coloniser tout l'endroit», a-t-il prévenu.

Écoutez Pierre-Olivier Zappa et ses experts sur le sujet, sur QUB radio:

Des logements problématiques

Les logements de Montréal sont également devenus un problème pour les exterminateurs, alors que plusieurs locataires et propriétaires ont décidé de ne pas entretenir les lieux convenablement en 2020.

  • Écoutez l'entrevue d'Harold Leavey au micro de Benoît Dutrizac sur QUB radio:

«Je peux vous dire qu'on a vu des infestations de punaises dans le moment d'une ampleur que je n’ai jamais vue, a raconté le spécialiste. Le gars, ça fait huit mois qu'il y en a et ne s'en occupe pas. C'est assez effrayant!»

M. Leavey rappelle qu’un citoyen ayant un problème de rats, de souris ou de punaises doit «absolument faire affaire avec des professionnels», et ce, le plus rapidement possible.