/weekend
Navigation

Le Super Bowl pétillant de Michael Bublé

Michael Bublé
Photo courtoisie, bubly Canada Michael Bublé pour bubly.

Coup d'oeil sur cet article

The Weeknd ne sera pas le seul Canadien qu’on pourra voir pendant le Super Bowl demain : Michael Bublé viendra y mettre un peu de pétillant avec une publicité pour la marque bubly, tournée expressément pour l’occasion. Prochaine étape... le spectacle de la mi-temps ? « Ça, ce serait la réalisation d’un très grand rêve », souffle le crooner. 

« Je ne sais pas si c’est dans les cartes pour moi. Mais c’est certain que je ne refuserais jamais une telle occasion », poursuit le chanteur en entretien téléphonique au Journal.

À défaut de le voir se délier les cordes vocales à l’occasion d’un spectacle de la mi-temps — du moins pour le moment ? – les fans du crooner canadien le retrouveront donc demain le temps d’une publicité de 30 secondes. 

On y verra le chanteur livrer personnellement les deux nouvelles saveurs d’eau pétillante de marque bubly – bublypêche et bublyananas, pour les curieux – à des foyers canadiens. 

Et ça, il le fera autant en anglais qu’en français dans un effort avoué d’unir les deux solitudes. 

« C’est une pub faite pour les Canadiens, par des Canadiens. Alors dès les premières étapes de la conception, c’était important pour moi de la tourner dans les deux langues. Le français n’est pas une langue que je maîtrise parfaitement, loin de là, mais je tenais à faire l’effort », confie Michael Bublé.

Des plans... différents

Bref, les fans du chanteur, à l’instar des sportifs, demeureront scotchés à leur téléviseur demain soir pour le très attendu Super Bowl opposant les Chiefs de Kansas City aux Buccaneers de Tamba Bay — un match que Michael Bublé compare à un « conte de fées » en raison de la présence de Tom Brady et de Patrick Mahomes de part et d’autre du terrain. 

Il sera donc lui aussi fidèle au poste. Mais ses plans exacts, eux, demeurent somme toute plutôt flous. 

« Quand on a trois enfants, on ne peut pas se permettre de faire des plans pour regarder le Super Bowl », lance-t-il dans un éclat de rire. 

« Plus jeune, j’aurais réuni mes amis et on aurait bu beaucoup en mangeant des ailes de poulet et en criant devant le téléviseur. Mais ça, c’était une autre vie. Cette année, je risque bien plus de jouer dans une tente avec les enfants en suivant d’un œil le match à la télé. Et honnêtement, ça me convient parfaitement », ajoute Michael Bublé. 

Papa avant tout

Il faut dire que le chanteur profite de la pause imposée par la COVID-19 pour se rapprocher de ses enfants, passant le plus de temps possible avec les jeunes Noah, Elias et Vida, âgés de 2 à 7 ans.

Certes, la scène, comme les musiciens et les fans, lui manquent. Mais il se dit « déchiré » à l’idée de remonter sur les planches pour reprendre sa tournée An Evening with Michael Bublé, pour le moment attendue en Angleterre au moins de juin. 

« Mes musiciens sont comme des frères pour moi, et ce depuis plus d’une vingtaine d’années. Ils me manquent énormément ; il n’y a rien de comparable au plaisir que j’ai à chanter avec eux. Évidemment, je m’ennuie aussi de ce sentiment indescriptible de voir des milliers d’âmes communier ensemble, vibrer au son d’une seule et même musique durant un concert », avance-t-il. 

« Mais d’un autre côté, j’adore rester à la maison avec mes enfants. Il n’y a pas un seul moment dans la dernière année où j’ai souhaité pouvoir être ailleurs qu’auprès d’eux, à les regarder grandir. C’est cliché, je sais, mais j’apprécie chacune des secondes passées auprès d’eux. Je ne serai plus jamais capable de partir en les laissant derrière moi », termine Michael Bublé. 

Revoir ses habitudes

Voilà qui risque de compliquer la dynamique de tournée. Ça, il le reconnaît. Mais le chanteur et sa femme, l’actrice d’origine argentine Luisana Lopilato, sont déjà prêts à relever ce défi en revoyant leurs habitudes. 

Le couple en fera d’ailleurs l’expérience très bientôt, sa conjointe étant attendue incessamment sur le plateau de Boon, le prochain film du cinéaste américain Derek Presley. 

« Je vais la suivre avec les enfants et m’occuper d’eux. C’est notre nouvelle réalité, notre normalité. Avant, elle aurait quitté pour quelques semaines et je serais resté à la maison avec les enfants. Mais pas maintenant, parce qu’on ne supporte plus d’être loin les uns des autres. On va toujours trouver un moyen de tout faire ensemble », confie Michael Bublé.