/entertainment/tv
Navigation

Super Bowl LV: des publicités 5 étoiles

Coup d'oeil sur cet article

Bien que Budweiser, Pepsi et Coke aient décidé de passer leur tour en raison du coronavirus, les publicités du Super Bowl promettent – encore une fois – de créer l’événement. Pour l’occasion, les annonceurs ont recruté plusieurs célébrités. Voici sept associations stars-marques à surveiller cette année.

• À lire aussi: [VIDÉOS] Voyez les publicités du Super Bowl 2021

• À lire aussi: Super Bowl LV: voyez les publicités de voitures

• À lire aussi: La COVID frappe les pubs du Super Bowl

Wayne’s World / Uber Eats 

Photo courtoisie

Avis aux fidèles de Saturday Night Live au tournant des décennies 1980 et 1990 : les comédiens Mike Myers et Dana Carvey unissent leurs forces – et surtout ressortent leurs costumes de Wayne’s World – pour promouvoir le service de livraison Uber Eats. Publiée en ligne la semaine dernière, la mise en bouche d’une trentaine de secondes nous permet d’espérer une publicité mariant humour et nostalgie. Et comme dirait Wayne : « 2020, c’était une super année... NOT ! » 

Dolly Parton / Squarespace 

Photo courtoisie

Bien qu’elle n’apparaît à l’écran que quelques secondes, Dolly Parton est partout dans cette publicité de Squarespace, une entreprise de création de sites web. C’est en effet 9 to 5, son célèbre succès de 1980, qu’on entend durant l’extrait.

Beaucoup de choses ont été dites sur l’absence de pubs de géants comme Budweiser, Pepsi et Coke au Super Bowl cette année. Selon Bernard Motulsky, professeur au département de communication sociale et publique à l’UQAM, leur désistement permettra à quelques jeunes compagnies, comme Squarespace, de tirer leur épingle du jeu. « De plus petits joueurs peuvent enfin occuper le terrain. » 

Nick Jonas / Dexcom 

Photo courtoisie

Alors qu’au Québec, les publicités du Groupe Maurice nous montrent ce qu’aura l’air Hélène Bourgeois-Leclerc quand elle aura franchi le cap des 80 ans, aux États-Unis, c’est Nick Jonas qui subit ce traitement de vieillissement... dans une pub pour Dexcom. Cette entreprise crée des technologies qui permettent aux personnes atteintes de diabète de surveiller leur taux de sucre sans peiner. 

Michael B. Jordan / Alexa  

Photo courtoisie

Élu l’homme le plus sexy au monde par People Magazine, l’acteur de Black Panther et Creed devient Alexa, le fameux assistant vocal d’Amazon, dans cette publicité qui, d’après Julien Thiry, directeur de création chez dentsu mcgarrybowen, illustre les efforts des grandes compagnies pour promouvoir la diversité.

« Le mouvement Black Lives Matter a pris une ampleur sans précédent en 2020, indique Julien Thiry au Journal. Les pubs du Super Bowl donnent plus de place aux Afro-Américains, aux Hispaniques, aux Asiatiques... Cette diversité m’a marqué. Les marques se sont conscientisées. Et c’est un beau message qu’elles nous envoient. » 

Mila Kunis et Ashton Kutcher / Cheetos 

Photo courtoisie

Le couple hollywoodien tient l’affiche de cette pub dans laquelle Kutcher accuse « musicalement » Kunis de manger ses grignotines Cheetos. Pourquoi « musicalement » ? Parce qu’il exprime ses soupçons en reprenant It Wasn’t Me, le tube de 2000 du rappeur Shaggy. Ce dernier sort même des boules à mites pour balancer de nouvelles paroles adaptées au contexte. Le résultat final est comique, mais... comment dire ? Ne demandez plus jamais à Ashton Kutcher de chanter. 

Dan Levy / M&M 

Photo courtoisie

Grosse semaine pour Dan Levy. Mercredi, il recevait une nomination aux Golden Globes pour Schitt’s Creek. Samedi, il anime Saturday Night Live, et dimanche, il tient la vedette d’une publicité de M&M dans laquelle on voit des gens s’excuser en offrant ces bonbons. Mais rendu à Levy, quelque chose nous suggère qu’il n’est pas 100 % sincère... 

Will Ferrell / GM 

Photo courtoisie

Cette publicité à grand déploiement de 90 secondes met en vedette un Will Ferrell en grande forme, avec une coiffure plein volume qui rappelle celle du peintre Bob Ross. Après avoir appris qu’en Norvège, on produisait plus de voitures électriques par personne qu’aux États-Unis, l’acteur comique décide d’entreprendre un long périple pour « écraser ces perdants ». Au passage, il recrutera Kenan Thompson (un autre ex-Saturday Night Live) et Awkwafina. Un minimétrage avec une finale pleine de bons sentiments. 

Coût d’une pub au Super Bowl 

Combien facturent les réseaux pour chaque plage de 30 secondes durant l’événement ? 

Tarifs convertis en dollars canadiens

1970 : 100 000 $

1980 : 285 000 $

1990 : 900 000 $

2000 : 2 700 000 $

2010 : 3 800 000 $

2011 : 4 000 000 $

2012 : 4 500 000 $

2013 : 4 900 000 $

2014 : 5 100 000 $

2015 : 5 500 000 $

2016 : 5 800 000 $

2017 : 6 400 000 $

2018 : 6 700 000 $

2019 : 6 800 000 $

2020 : 7 200 000 $

2021 : 7 000 000 $

Source : Superbowl-ads.com (Nielsen Media Research)