/misc
Navigation

Trudeau joue son va-tout

Coup d'oeil sur cet article

Justin Trudeau persiste et signe : le Canada recevra ses six millions de doses de Pfizer et de Moderna d’ici la fin mars.

Le premier ministre met ainsi en jeu sa réputation et sa possible réélection.

Les grands patrons de ces deux pharmaceutiques lui ont assuré qu’ils respecteraient leurs engagements.  

Justin Trudeau dit n’avoir aucune raison de ne pas les croire. 

Mais, en attendant, le Canada continue de glisser au classement des pays qui ont le plus vacciné. 

De mal en pis

Justin Trudeau peut bien marteler que la campagne de vaccination suit son cours malgré les imprévus. 

Dans ce cas-ci, lorsqu’on se compare, on se désole. Nous avons glissé cette semaine au 33e échelon.

Tout avait si bien commencé en décembre. Que s’est-il passé ? Le Canada a pourtant été l’un des premiers pays industrialisés à signer des ententes avec Pfizer et Moderna, bien avant les Européens. 

Pourquoi nous coupent-ils les vivres ? 

Dans le cas de Pfizer, des travaux à l’usine de Belgique qui fabrique nos vaccins sont la cause des retards. 

Mais dans le cas de Moderna, le major général Dany Fortin a été incapable d’expliquer les problèmes de livraison cette semaine. Pas très rassurant.

Les libéraux de Justin Trudeau ont bon espoir que leur chef a raison. Ils sont aussi conscients de l’ampleur de l’enjeu. On n’hésite pas à parler de suicide politique si jamais les fameuses 6 millions de doses n’arrivaient pas à bon port en temps opportun.

Mauvaises nouvelles

Les mauvaises nouvelles qui s’accumulent concernant la campagne de vaccination ont des conséquences sur l’humeur de l’électorat. 

Des sondages publiés cette semaine indiquent que l’avance des libéraux sur les conservateurs a fondu. Les deux partis sont maintenant au coude-à-coude. 

Les partis d’opposition pourraient être tentés, si la campagne de vaccination tourne au vinaigre ce printemps, de faire tomber le gouvernement. 

Mais idéalement, les Canadiens iraient aux urnes vaccinés, et la tête un peu plus reposée.