/sports/football
Navigation

Super Bowl: Tom Brady champion pour une 7e fois

Le quart-arrière mène les Buccaneers à la conquête du Super Bowl

Coup d'oeil sur cet article

Appuyé par une défensive complètement dominante, Tom Brady a remporté un septième Super Bowl en carrière, quand les Buccaneers ont massacré les Chiefs au compte de 31-9. Le grand duel annoncé n’en fut jamais un, et le quart-arrière le plus décoré de l’histoire de la NFL a ajouté une énième couche à sa légende, qui ne cesse de croître.

• À lire aussi: L’apport de «Gronk»

• À lire aussi: Tyrann Mathieu: le leader défensif des Chiefs

• À lire aussi: Un baume pour les restaurateurs

À 43 ans, Brady continue de défier le mur du temps. Il a complété 21 de ses 29 passes pour 201 verges et trois passes de touché, ce qui lui a valu le titre de joueur le plus utile de la rencontre. 

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Il a remporté cet honneur pour la cinquième fois de sa carrière. Celui qui en était à sa dixième présence au match ultime a complété plus de 70 % de ses passes pour une deuxième fois seulement, signe qu’il n’a rien perdu de sa précision chirurgicale. 

Brady est ainsi devenu le premier joueur de l’histoire de la NFL à remporter deux championnats après ses 40 ans et le quatrième athlète des quatre grands circuits professionnels majeurs à réaliser l’exploit.

« Je suis tellement fier des gars. Cette équipe déborde de confiance. On se doutait que ça arriverait, n’est-ce pas ? » a-t-il lancé sur l’estrade après le match.

Il est à noter que pour la deuxième année de suite, un Québécois a remporté le Super Bowl. Après Laurent Duvernay-Tardif avec les Chiefs l’an passé, l’ailier rapproché Antony Auclair a pu soulever le trophée Vince-Lombardi, même s’il n’était pas en uniforme.  

  • Écoutez la chronique sports et société de Jean-François Baril sur QUB radio:   

Dominants au front

La victoire des Buccaneers, même si Brady a été remarquable, a avant tout été obtenue dans les tranchées.  

La ligne offensive a été redoutable et Brady n’a été victime que d’un seul sac en début de match. Par la suite, son uniforme est demeuré immaculé.

Au sol, cette même ligne offensive a pavé la voie à une récolte de 147 verges par la course, pour une moyenne très efficace de 4,9 verges par portée. 

Défensivement, les deux secondeurs à l’extérieur Shaquil Barrett et Jason Pierre-Paul ont outrageusement dominé la compétition. Face à une ligne offensive qui ne mettait en vedette qu’un partant du début de la saison et qui n’a jamais été de calibre, les deux monstres ont harassé le quart-arrière des Chiefs Patrick Mahomes à répétition.

Il n’a encaissé que trois sacs du quart, mais il a été frappé à huit reprises, dont quatre fois par Barrett. Le véritable héros de la rencontre, c’est lui.

Mahomes a terminé le match avec 270 verges et deux interceptions, sans la moindre passe de touché. Pour la première fois depuis le 19 novembre 2016, lorsqu’il évoluait à l’Université Texas Tech, il a encaissé un revers par plus d’une possession. 

Indiscipline

En première demie, les pénalités ont mis les Chiefs à répétition dans des positions fâcheuses. Au total lors des deux premiers quarts, les Chiefs se sont vu décerner huit mouchoirs pour 95 verges. Au deuxième quart seulement, l’équipe a encaissé 90 verges de pénalités, le plus haut total pour un quart dans l’histoire du Super Bowl. 

Profitant à souhait de cette situation, Tom Brady les a tout simplement déchirés en lançant ses trois passes de touché en première demie, dont deux à Rob Gronkowski.

Les sept victoires de Brady au Super Bowl lui en donnent une de plus que son ancienne équipe, les Patriots, ainsi que les Steelers. Il est le seul quart-arrière, avec Peyton Manning, à avoir mené deux équipes différentes aux grands honneurs.

Pour les Buccaneers, il s’agit du deuxième titre dans l’histoire de la franchise. L’équipe est devenue la seule à gagner le Super Bowl dans son stade. 

Comprendre la comorbidité

Le monde du sport salue l’exploit de Tom Brady      

Les sportifs de la planète ont souligné l’immense talent du quart-arrière Tom Brady dimanche, alors que le quart-arrière de 43 ans a remporté son septième match Super Bowl en carrière.

«Brady a sept cailloux», a écrit LeBron James sur son compte Twitter. «Si tu le sais, tu le sais! Le "GOAT" a parlé», a ajouté celui qui est le seul autre athlète à avoir participé à 10 finales.

«Quel accomplissement inspirant, a affirmé le tennisman Roger Federer sur son compte Instagram. L’âge est juste un chiffre.»

Le capitaine du Lightning de Tampa Bay et gagnant de la coupe Stanley, Steven Stamkos, a remercié les «Bucs».

«Bravo les Buccaneers! Merci pour le magnifique cadeau de fête», a dit le hockeyeur.

L’ancienne équipe du pivot, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre n’ont pas raté l’occasion de féliciter leur ancien joueur.

«Félicitation au plus grand de tous les temps», ont indiqué les «Pats» sur leur compte Twitter.

L’ancien gardien de la Ligue nationale de hockey Roberto Luongo avait aussi son mot à dire, lui qui est reconnu pour son humour sur Twitter.

«Tom va gagner sa septième bague à 43 ans et j’ai de la difficulté à mettre mes bas», a écrit le Québécois de 41 ans.

Le quart-arrière des Seahawks de Seattle Russell Wilson voulait aussi dire bravo à son rival : «félicitation à Tom Brady et aux Buccaneers».

De bons mots pour Auclair

Au Québec, plusieurs ont félicité Antony Auclair pour le sacre des Buccaneers, même si le Québécois n’était pas en uniforme pour ce duel contre les Chiefs de Kansas City.

Le Rouge et Or de l’Université Laval était très fier de son ancien joueur.

«CHAMPION DU MONDE ! Félicitation Antony et les Buccaneers», a clamé l’organisation.

Leurs ennemis de toujours, les Carabins de l’Université de Montréal, ont mis la rivalité de côté.

«Pour une deuxième année de suite, un champion du Super Bowl provient du football universitaire québécois. Félicitation Antony, nous sommes fiers de toi», a écrit le club de l’UdeM.

Avant la rencontre, le premier ministre du Québec François Legault a souligné la présence d’Auclair au match le plus important de l’année dans la NFL.

«Bravo Antony, tu fais notre fierté», a-t-il exprimé dans une vidéo.

«Vive l’expérience! #TomBrady», a écrit le premier ministre après la victoire des Buccaneers.

— Agence QMI