/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Nicole Kidman: «de kessé»?

Coup d'oeil sur cet article

Dans la série de HBO The Undoing (Les premières impressions), avec Hugh Grant et Nicole Kidman, on suit la descente aux enfers d’un couple de blancs privilégiés dont la vie confortable est chamboulée après un meurtre.

On passe six épisodes à se demander : « Qui a commis le crime ? » Mais moi, j’ai passé les six épisodes à me demander : « Qui a commis ce crime... de chirurgie plastique ? » Nicole Kidman a le visage tellement paralysé par les injections qu’elle n’est plus capable de sourire ou de pleurer. 

LES YEUX GRANDS OUVERTS

Une critique américaine a souligné à quel point, pendant la série, la réalisatrice nous offre souvent des gros plans des yeux de Nicole Kidman et à quel point l’actrice fait passer des émotions par ses belles mirettes. Heu... c’est que c’est la seule chose qui lui reste !

Ni ses lèvres, ni son menton, ni son front, ni ses joues ne peuvent bouger et traduire la moindre émotion, la moindre réaction. Elle fait exactement la même face, qu’elle soit heureuse, triste, étonnée ou terrorisée. 

Il y a plusieurs années de ça, Martin Scorsese s’était plaint qu’à cause du recours aux injections, il devenait de plus en plus difficile de trouver des actrices capables d’exprimer des émotions, en particulier la colère. Je vous passe un papier que le personnage de Nicole Kidman dans The Undoing est en furie pendant 80 % de son temps à l’écran... mais le visage de Nicole Kidman n’a pas reçu le mémo.

J’ai déjà écrit dans Le Journal une chronique intitulée Lettre à Nicole Kidman. 

En voici un petit extrait : « Vous étiez si jolie, avant, pourquoi avez-vous tout gâché ? Vous vous êtes tellement fait remonter les joues qu’on aurait pu y installer des coupoles pour syntoniser le 7e match du Canadien contre les Bruins. Vous avez regardé dans le catalogue des chirurgies et vous avez demandé le look “bajoues d’écureuil ayant fait provision de noisettes pour passer l’hiver” ? Pouvez-vous me donner le nom de votre chirurgien plastique ? Pour être sûre de ne pas aller le voir. »

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Oui c’était raide. Mais je réécrirais les mêmes mots sept ans plus tard. Car oui, cette chronique, je l’ai écrite en 2014 ! 

Et je la réécrirais mot pour mot parce qu’en sept ans la situation ne s’est pas améliorée, elle a empiré.

Et je ne crois pas que ça s’applique uniquement aux femmes. Avez-vous vu Mickey Rourke récemment ? 

Je sais que la pression sur les épaules des acteurs et des actrices est énorme. Peut-être que Kidman n’a absolument pas le choix de passer sous le bistouri si elle veut continuer de travailler. Mais je parle comme spectatrice, découragée par ce visage lisse, sans vie.

Une actrice qui n’est pas capable d’exprimer toute la gamme des émotions, c’est comme une musicienne qui n’a pas accès à toutes les notes sur son instrument. Ça limite son art, mettons.

DÉRIDÉE

Sur l’album Écoute pas ça de mon ami Jean-Pierre Ferland, on trouve la chanson After Shave. « Ma vie est toute écrite /Autour de ma bouche et dans mes pattes d’oies [...] J’ai partout sur la gueule les romans de ma vie. Ma vie se raconte, dans mes commissures /Et mes rides à la fois ».

Quand je regarde Nicole Kidman, je me demande : « Où se racontent les romans de sa vie ? »