/opinion/columnists
Navigation

Dépistage rapide: qu’est-ce qu’on attend?

Quebec
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Hier, dans la section « Faites la différence » de notre site internet, Roger Eacock, président--directeur général de Spartan Bioscience, une entreprise qui a développé un test rapide pour la COVID-19, se demandait pourquoi on n’utilisait pas davantage cet outil pour limiter la propagation du virus.

Il n’est pas le seul. 

Tous les jours, des experts – et pas les moindres – se posent la même question. 

C’est LE grand mystère de cette pandémie.

MOULES À GAUFRES !

Pourquoi, diable, le gouvernement Legault hésite-t-il autant à utiliser ces tests ?

C’est quoi, le maudit problème ?

« Ils ne sont pas efficaces à 100 % », répond-on. 

Et alors ? 

La maison est en feu ! Prenez tout ce qui vous tombe sous la main pour éteindre l’incendie, tonnerre de Brest !

Utilisez l’extincteur de la cuisine même s’il n’est efficace qu’à 80 %, nom d’une pipe !

Testez les enseignants et les employés de CHSLD deux fois par semaine avant qu’ils mettent les pieds dans leur lieu de travail, mille millions de mille sabords !

Ça prend 15 minutes !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Et même si 20 % des gens contaminés ne sont pas détectés par les tests rapides, ça ferait quand même 80 % qui le seraient, bon sang de bonsoir !

Ça serait déjà ça !

Qu’est-ce qu’il y a de si dur à comprendre là-dedans ? Même un enfant de quatre ans comprendrait !

Qu’est-ce qu’on attend ? Mais qu’est-ce qu’on attend, bâzwelle ?

Même le capitaine Haddock serait à court de jurons devant cet entêtement incompréhensible de notre gouvernement !

DIX MOUTONS, NEUF MOINEAUX

Messieurs Legault et Arruda ont beau répéter qu’il faut être prudent avec l’utilisation des tests de dépistage rapide, je ne comprends pas, ça ne me rentre pas dans la tête. 

Je vois leurs lèvres bouger, mais c’est comme s’ils récitaient les paroles de la chanson-thème de la Souris Verte en serbo-croate ! 

Hier, le National Post écrivait qu’une étude effectuée par une scientifique de l’Université Simon Fraser démontrait que si les travailleurs des établissements de santé passaient un test de dépistage rapide tous les trois jours, cela diminuerait les éclosions de 45 à 55 %. 

Et s’ils se faisaient tester une fois par semaine, de 25 à 40 %. 

Comparativement à une diminution de 0 % si les employés du réseau de santé ne passaient pas de tests de dépistage rapide !

Allo ? 

Il va falloir vous le dire en quelle langue pour que vous compreniez le message ? 

En Kinyarwanda ? En soussou ? En tagalog ?

LES DEUX PIEDS DANS LA MÊME BOTTINE

Moi, je suis prêt à respecter toutes les consignes sanitaires que les autorités jugent nécessaires.

Mais que le gouvernement fasse son bout, bordel ! Qu’il fasse tout ce qui doit être fait pour ralentir la propagation de ce satané virus qui empoisonne notre vie depuis un an ! 

Qu’est-ce qui est le plus néfaste, actuellement, selon vous ?

Que mon voisin fasse une marche à 20 h 30 devant chez lui ou que le gouvernement s’entête à ne pas utiliser un outil qui nous aiderait à diminuer – non, pardon : qui DIMINUERAIT le nombre d’éclosions dans les écoles et les CHSLD ?

Un moment donné, ça fait !

Allumez, bout de viarge !