/finance
Navigation

Pas d’intérêt sur la dette d’impôt pendant un an

Coup d'oeil sur cet article

Des Canadiens qui ont touché des prestations d’urgence fédérales comme la PCU durant la pandémie n’auront pas à payer d’intérêt sur leur dette d’impôt pendant un an.

Ottawa en fera l’annonce aujourd’hui, selon deux sources gouvernementales. 

L’allègement est disponible à ceux qui ont gagné un revenu imposable total de 75 000 $ ou moins en 2020, et qui ont touché l’une des mesures d’aide suivantes. 

  • La Prestation canadienne d’urgence (PCU)
  • La Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE)
  • La Prestation canadienne de la relance économique (PCRE)
  • La Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA)
  • La Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE)

Les prestataires de l’assurance-emploi seront aussi admissibles. 

Mauvaise surprise

De nombreux Québécois risquent de recevoir une mauvaise surprise au moment de remplir leur déclaration de revenus cette année. 

La plupart des prestations d’urgence ne prévoient pas de retenues à la source, comme les fameux chèques de PCU de 2000 $, qui étaient imposables. 

Certains contribuables risquent de devoir des milliers de dollars supplémentaires au fisc.

Ces derniers n’auront pas à payer d’intérêt sur leur dette fiscale pour l’année dernière avant le 30 avril 2022.

Ottawa estime que quelque 4,5 millions de Canadiens profiteront de cet allègement d’impôt. 

Le fédéral annoncera aussi que les contribuables qui doivent de l’argent au fisc n’auront pas à s’inquiéter de voir leurs prestations coupées.

En temps normal, l’Agence du revenu a comme pratique de se rembourser en coupant dans les versements de prestations, comme l’Allocation canadienne pour enfants et/ou le crédit pour la TPS.