/finance/business
Navigation

Feu vert à la construction d'une gigantesque mine de graphite

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement a approuvé, mercredi, le projet de Nouveau Monde graphite visant à aménager la plus vaste mine de graphite de l'Occident à Saint-Michel-des-Saints, dans Lanaudière.

«On est fier d'annoncer la concrétisation d'un travail de quatre ans», s'est réjoui le président de Nouveau Monde Graphite, Eric Desaulniers, dans une vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux de son entreprise.

En catimini, le gouvernement Legault a indiqué dans la Gazette officielle qu'il approuve le décret permettant à la minière d'aller de l'avant avec son projet, qui produira à terme 100 000 tonnes de concentré de graphite par année.

La minière travaillera maintenant à obtenir les permis nécessaires à la construction de la mine, qui devrait se mettre en branle dès l'été prochain, en vue d'une pleine production commerciale en 2023.

Cette annonce vient récompenser quatre ans de démarches de l'entreprise, qui a développé un «projet optimisé en termes de retombées pour la communauté et aussi pour minimiser tous les impacts [environnementaux]».

«Pour nous, le développement durable est au cœur de nos priorités», a assuré M. Desaulniers en rappelant que la mine sera la première au monde à être 100 % électrique.

Craintes

Cet avis ne parvient pas à rassurer une coalition de groupes réunis sous la bannière de l'organisme Pour que le Québec ait meilleure mine, qui dénonce le fait que Québec ait décidé de donner son feu vert même si certaines études d'impacts n'ont pas encore été déposées par l'entreprise.

«Après l’analyse du décret, nous constatons que Québec a décidé de fermer les yeux sur plusieurs études manquantes concernant les risques de pollution de l’eau, la gestion de déchets acides et à l’impact de cette mine dans ce milieu hautement valorisé pour le tourisme», s'est insurgé le porte-parole de la coalition, Ugo Lapointe, par communiqué.

«Cette décision est d’autant plus consternante que le ministre de l’Économie, M. [Pierre] Fitzigibbon, nous avait promis dans le blanc des yeux que Québec suivrait tous les avis du BAPE avant d’autoriser un tel projet», a renchéri May Dagher, du comité administratif de la Coalition des opposants à un projet minier en Haute-Matawinie.

Les opposants craignent les impacts environnementaux et sur l'industrie touristique dans la région. La mine aura un impact certain sur le paysage puisque la fosse fera 2,7 kilomètres de long, ont-ils souligné.

Électrification

Le graphite est utilisé dans la fabrication des anodes des batteries lithium-ion, ce qui en fait un minéral de plus en plus couru dans le monde en vue de l'électrification des transports.

Nouveau Monde Graphite a déjà annoncé l'installation d'une usine de purification du graphite à Bécancour, dans le Centre-du-Québec, où sera traité le minerai provenant de la mine pour le préparer à être utilisé dans des batteries ou des piles à combustible. Son ouverture est prévue pour juin 2021.