/finance/business
Navigation

Une expansion américaine qui force à recruter

AddÉnergie a des besoins d’effectifs pour l’ensemble de ses postes, dont plusieurs sont difficiles à pourvoir

AddÉnergie
Photo courtoisie Sylvain Bouffard, directeur communications et affaires publiques chez AddÉnergie. L’entreprise de Québec possède une usine de fabrication à Shawinigan.

Coup d'oeil sur cet article

AddÉnergie a récemment terminé une ronde de financement de 53 millions $ qui lui permet d’accélérer son expansion aux États-Unis. Pour étendre son réseau de recharge pour véhicules électriques, l’entreprise a besoin de gonfler son effectif.

« Ce financement a été un déclencheur pour la création de plusieurs nouveaux postes », explique Sylvain Bouffard, directeur, communications et affaires publiques. 

Des emplois qui sont à pourvoir de l’autre côté de la frontière, mais aussi dans la province, au siège social de l’entreprise à Québec et à son usine de Shawinigan.

« Aux États-Unis, on recherche principalement des spécialistes en développement de marché », précise M. Bouffard.

Implanté chez nos voisins du Sud depuis 2017, AddÉnergie a étendu son réseau FLO de bornes de recharge dans des villes comme Los Angeles et Cincinnati en 2020, et ce, en dépit de la pandémie. 

Quelques-unes des 35 000 bornes du réseau FLO d’AddÉnergie.
Photo courtoisie
Quelques-unes des 35 000 bornes du réseau FLO d’AddÉnergie.

Un contexte favorable

Elle est maintenant prête à ouvrir de nouveaux marchés, tant dans le secteur résidentiel et commercial que dans les flottes de transport.

« Le contexte est favorable au développement des véhicules électriques, affirme Sylvain Bouffard. Les perspectives de croissance sont très fortes tant au Canada qu’aux États-Unis. »

De fait, selon Bloomberg, les ventes de voitures électriques (VE) devraient représenter 28 % des ventes mondiales de véhicules neufs d’ici 2030, et attein-dre 58 % d’ici 2040. 

Avec plus de VE sur les routes, il faudra donc multiplier le nombre de bornes de recharge. Actuellement, tous les mois, AddÉnergie enregistre environ 500 000 sessions de recharge sur son réseau FLO, qui compte 35 000 bornes. Elle est également partenaire avec Circuit électrique, qui possède un important réseau de recharge au Québec et en Ontario.

En raison de son expansion, AddÉnergie doit accroître ses efforts de recrutement pour l’ensemble de ses postes au Québec. L’entreprise vise notamment à recruter du personnel pour les opérations réseau, soit des spécialistes en réseautique et en développement logiciel. 

« Ce sont des postes difficiles à pourvoir. Les candidats ne restent pas longtemps sur le marché de l’emploi », explique Rachel Le Roy-Audy, conseillère principale, Acquisition de talents. 

Pour accroître les candidatures, AddÉnergie a mis en place un programme de référencement pour encourager les employés à recommander des personnes de leur propre réseau avec un bonus à la clé si le candidat est retenu. Une stratégie qui porte ses fruits, et ce, pour tous les types de postes à pourvoir.

« On obtient ainsi une qualité de profils qui rejoint nos besoins. Les employés recommandent des gens qui s’intègrent bien à la culture de l’entreprise », dit Mme Le Roy-Audy.

Emplois manufacturiers

Il y a également une croissance de l’emploi du côté de l’usine de Shawinigan où travaillent actuellement une cinquantaine de personnes. 

« Pour les postes d’assembleur, on est en recrutement constant », explique-t-elle.  

« Il faudra également augmenter notre capacité de production. On veut optimiser nos procédés de fabrication grâce à l’automatisation, notamment », précise Sylvain Bouffard. 

Bien que le défi de recrutement reste grand, « AddÉnergie a la chance d’œuvrer dans un secteur inspirant », affirme Mme Le Roy-Audy. 

« La lutte aux changements climatiques est une cause qui inspire beaucoup les gens. Cela nous aide à convaincre les candidats dès le premier contact. Ils développent un sentiment de fierté à contribuer au développement de cette filière », ajoute-t-elle.

AddÉnergie

  • Date de fondation : 2009
  • Activités : développement de solutions de recharge pour véhicules électriques
  • Actionnaires : Louis Tremblay, investisseurs institutionnels, dont CDPQ, Investissement Québec, MKB, BDC, le Fonds de solidarité FTQ et EDC
  • Nombre d’employés : 190