/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: le tocilizumab réduit le risque de décès, selon une étude

In the Hospital Sick Male Patient Sleeps on the Bed. Heart Rate Monitor Equipment is on His Finger.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Paris | Un médicament anti-inflammatoire, le tocilizumab, réduit le risque de décès chez les patients hospitalisés atteints de COVID-19 sévère, selon les résultats d’un vaste essai salué comme une « bonne nouvelle » par les spécialistes. 

• À lire aussi: [EN DIRECT 11 FÉVRIER] Tous les développements de la pandémie

Les résultats signifient que « pour 25 patients traités par tocilizumab, une vie supplémentaire serait sauvée », indiquent les responsables de ce vaste essai clinique britannique Recovery, qui teste toute une gamme de médicaments.

L’étude a également montré que le tocilizumab raccourcit le délai de sortie des patients de l’hôpital et réduit le besoin de respiration artificielle.

« C’est une excellente nouvelle », a déclaré Anthony Gordon, professeur d’anesthésie et de soins intensifs à l’Imperial College de Londres, qui n’a pas participé à l’essai. Environ 4000 patients gravement malades ont été traités par tocilizumab au Royaume-Uni. « Aujourd’hui, encore plus de patients bénéficieront de ce traitement », a-t-il ajouté.

« Les essais précédents sur le tocilizumab avaient donné des résultats mitigés », rappelle dans un communiqué Peter Horby (Université d’Oxford), responsable de l’essai Recovery.

Les bénéfices du tocilizumab s’ajoutent désormais à ceux des stéroïdes, d’après les chercheurs: en association avec un stéroïde comme la dexaméthasone, seul traitement à avoir jusqu’ici prouvé son efficacité pour réduire la mortalité due à la COVID, « l’impact » sur la mortalité « est important ». 

Les données « suggèrent que chez les patients COVID-19 présentant une hypoxie (nécessitant de l’oxygène) et une inflammation importante, le traitement associant un corticostéroïde, tel que la dexaméthasone, et du tocilizumab réduit la mortalité d’environ un tiers chez les patients nécessitant de l’oxygène simple, et de près de la moitié pour ceux nécessitant une ventilation mécanique invasive » [respirateur].

Le tocilizumab, utilisé contre la polyarthrite rhumatoïde, s’administre par voie intra-veineuse. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.