/sports/opinion/columnists
Navigation

Expéditions sans prétention

Campeau
Photo courtoisie Lors d’une sortie de pêche l’été dernier, Jean Durand, de Sainte-Émélie-de-l’Énergie, a déjoué ces belles mouchetées en plus de batailler avec des dorés et des brochets lors de son séjour.

Coup d'oeil sur cet article

Parmi les nombreuses destinations de la Haute-Matawinie, il y en a une qui propose un terrain de jeu poissonneux à droits exclusifs de 240 km2.

À 14 km au nord de Saint-Michel-des-Saints, on découvre un endroit qui porte le même nom que la rivière qui le traverse : la pourvoirie du Milieu. 

Un peu d’histoire

Cette auberge de la forêt a été exploitée pendant près de 60 ans et a connu des années de gloire. Le site de 28 km de longueur par 16 km de largeur a malheureusement été complètement laissé à l’abandon il y a cinq décennies. 

En 2005, deux investisseurs locaux, des gens du milieu comme on les surnomme, ont relancé l’entreprise. Ces hommes d’affaires et leur équipe ont alors rebâti les chalets, refait les ponts et plusieurs routes, acheté des chaloupes et tout l’équipement nécessaire. 

Parmi la centaine de nappes d’eau éparpillées qui découlent du bassin versant de la rivière Laviolette, seulement 80 sont exploitées. Les autres sont trop difficiles d’accès ou en régénérescence.

Belle diversité

On trouve de beaux brochets dont le poids varie de 1 à 7,5 kg dans une trentaine de lacs, dont 10 sont exclusivement réservés aux sportifs souhaitant gracier leurs prises. 

Les mouchetées indigènes cohabitent dans 10 lacs distincts. Il y a 14 autres lacs qui ont été ensemencés.

Si vous préférez les touladis, vous pourrez les taquiner dans quatre étendues d’eau plus profondes.

L’achigan est présent, pour sa part, dans le sud de ce territoire structuré, au grand plaisir des amateurs de sensations fortes.

À une certaine époque, on ne retrouvait le doré que dans trois lacs situés au nord. Après des efforts soutenus d’implantation sur une période d’une dizaine d’années, ils sont maintenant présents dans sept plans d’eau. Pour vous donner une meilleure idée de la réussite de l’introduction de ces percidés, nous avons déjoué en août dernier, en un seul après-midi au lac Murray, 15 dorés plus longs que la taille maximale permise. 

La moulac et la ouananiche sont également présentes à quelques endroits précis.

« Afin de maintenir une qualité de pêche acceptable à long terme, nous avons instauré des limites de captures inférieures à celles de la zone », expliquait le directeur général, Sébastien Lagacé. Nos cheptels de poissons proposent d’intéressants défis à ceux qui veulent bien les relever. Un pêcheur expérimenté y aura fort possiblement plus de succès qu’un novice », ajoutait-il.

Autonome

« Contrairement à plusieurs autres pourvoiries où la clientèle est prise en main du début à la fin de son séjour, à cet endroit les visiteurs doivent être autonomes, débrouillards et en quête d’aventure. On se plaît à dire qu’on offre un vrai accès au vrai bois, à proximité des grands centres », précisait M. Légacé.

Les 19 habitations champêtres ont été nommées en l’honneur des personnages du film Le seigneur des anneaux. Elles portent toutes des noms tels que Elf, Hobbit, Farfadet, Gollum, Gobelin, Troll, etc. Dix des camps de pêche sont isolés sur des lacs et les autres sont en moyenne à plus de 500 mètres de distance afin d’assurer une certaine intimité aux clients. Tous ces chalets rustiques cotés de trois à quatre étoiles sont équipés de toutes les commodités. Ils n’ont toutefois pas l’électricité, mais sont pourvus d’énergie solaire et de gaz propane.

L’ensemble des déplacements se fait sur des chemins forestiers normalement bien entretenus. L’utilisation d’un pick-up ou d’un VUS est conseillée. Notez que certains sites éloignés ne sont accessibles qu’à pied ou en VTT.

Plan de pêche

La clientèle peut tenter sa chance en tout temps sur le lac faisant face à son chalet en plus d’avoir la possibilité d’aller taquiner d’autres espèces, ailleurs sur le territoire, en fonction de sa réservation.

Il n’y a pas de pêche à la journée. Tous les forfaits sont d’un minimum de deux jours.

Des cartes bathymétriques de vos lacs vous sont remises à votre arrivée à l’accueil. Il vous est alors plus facile de localiser les bons sites avec votre sonar.

« Grâce à notre diversité, les invités peuvent tirer leur épingle du jeu à tout moment, en fonction des préférences et des espèces visées », rajoutait Sébastien.

À l’automne, les nemrods récoltent en moyenne 1000 perdrix sur les 100 km de chemins forestiers carrossables ou sur les 100 km de sentiers à la chasse fine. 

Sonar  

Saviez-vous que...?

Les sonars, ces petits appareils électroniques conçus à l’origine pour détecter des sous-marins en temps de la guerre, ont littéralement révolutionné le monde de la pêche. 

Avant même de penser à taquiner les poissons, prenez le temps d’apprendre et de maîtriser les diverses fonctions de votre sonar. Vos prochaines sorties de pêche seront plus agréables et vous obtiendrez de bien meilleurs résultats.
Photo courtoisie
Avant même de penser à taquiner les poissons, prenez le temps d’apprendre et de maîtriser les diverses fonctions de votre sonar. Vos prochaines sorties de pêche seront plus agréables et vous obtiendrez de bien meilleurs résultats.

Les manufacturiers fournissent des manuels d’instructions complets avec leurs produits. Ces renseignements techniques et pratiques ont pour but de permettre aux acquéreurs de tirer le plein potentiel de leur nouvel achat.

« De nombreux consommateurs semblent relever un extraordinaire défi lorsqu’ils déballent la boîte d’un appareil électronique. Ils veulent à tout prix tout brancher et tout faire fonctionner sans consulter le fameux petit guide. Quand ils réussissent, on peut percevoir une certaine fierté. Dans le cas contraire, ils lisent le minimum d’infos qui leur permettra d’arriver à leur fin », me confiait Stéphanie Dubois de Raytech Électronique.

« Dans un cas comme dans l’autre, ces usagers n’exploiteront qu’un léger pourcentage de ce que leur investissement pourrait leur offrir », ajoutait cette spécialiste du domaine des sonars et des GPS. 

Les utilisateurs d’un sondeur veulent voir en priorité des poissons, des images représentant la morphologie des lacs et rivières, la profondeur et la température de l’eau en surface. Cette experte, qui s’occupe entre autres d’un centre de service Garmin autorisé, a bien voulu identifier et expliquer des technicités qui aideront les lecteurs du Journal à s’y retrouver lorsqu’ils « pitonneront » sur le clavier de leur détecteur. Voici l’essentiel de ses propos.

Fish ID

Sur la majorité des unités, il est possible de sélectionner un mode d’identification des poissons sous forme de dessin qui se nomme fish ID. Cette fonction n’est pas très précise et interprétera souvent de façon erronée des bandes de ménés comme étant quelques prédateurs de grande taille. Mme Dubois conseille d’opter pour une lecture conventionnelle qui dévoile la présence des espèces visées sous forme d’arches.

Chacune des bananes inversées illustrées à l’écran indique réellement leur position dans la colonne d’eau. Certains croient à tort que plus les arches sont longues, plus les spécimens seront imposants. Il s’agit plutôt du laps de temps que ces captures potentielles passeront sous le sondeur. Ce qui fournit une bonne indication sur leur grosseur, c’est l’épaisseur du signal. Plus l’arche est épaisse, plus volumineux est le doré, le touladi, l’omble de fontaine, ou autre capté sous la coque.

Balayage

Sans nécessairement connaître les avantages du Chirp, de nombreux adeptes veulent acquérir une machine dotée de cette technologie. Sachez que les sonars traditionnels n’émettent qu’une seule fréquence à la fois. Le Compressed High Intensity Radar Pulse est très différent, car il envoie un signal plus long et il balaye le fond marin en continu sur une gamme de longueurs d’onde, basses, moyennes ou hautes lors de chaque phase. Le balayage continu de fréquences permet de générer une image plus nette et en meilleure résolution, de séparer les cibles et de faciliter la localisation des espèces recherchées.

Interférences

Dans le but de voir le plus d’éléments possible s’afficher sur le moniteur, il est logique d’ajuster la sensibilité de l’unité au maximum. Retenez toutefois que cette opération peut faire apparaître des parasites à l’écran et masquer de nombreux détails. Le réglage idéal consiste à monter l’intensité à la limite supérieure dans un premier temps, puis à la redescendre graduellement jusqu’à ce que l’image devienne nette. 

Clignotant

Les sonars à faisceaux lumineux, communément appelés flashers, sont très populaires auprès des amateurs de pêche blanche pour l’instantanéité de la transmission de ce qui se passe sous la croûte gelée. Pourtant, plusieurs modèles comme les EchoMap, les Striker, les Vivid sont équipés d’une telle fonction. L’usager n’a qu’à sélectionner le mode flasher et le tour est joué.  

En biais

Selon Stéphanie, le side imaging est une fonction qui aide vraiment à repérer les changements de fond, les arbres sous l’eau, les roches, les crevasses où se cachent certains types de poissons, etc. Elle est malheureusement souvent inexploitée par manque de connaissance. Cette lecture en angle est un allié notable lors de la prospection des rives et des hauts-fonds. 

Vers le bas 

Lors de l’utilisation du mode down imaging, c’est-à-dire la lecture vers les bas-fonds, il peut être embêtant de trouver la bonne vitesse de défilement d’images si on souhaite la programmer. 

Bien qu’il soit possible d’aller dans le menu et de tenter d’ajuster graduellement la cadence en fonction de vos déplacements, sachez qu’idéalement, plus le rythme de déferlement est rapide, plus l’image correspond à ce qui se passe vraiment sous le bateau.

Longueur d’onde

Plusieurs gammes de sondeurs offrent l’option d’émettre et de recevoir diverses fréquences. Lors de la sélection, souvenez-vous que plus l’angle du cône de vision est large, plus il couvre de territoire. La contrepartie de cet avantage, c’est qu’il en découle beaucoup moins de détails. Un faisceau étroit, quant à lui, analyse une plus petite circonférence, mais de façon ultra détaillée.   

  • Pour en savoir plus, visitez le site www.raytech.ca ou composez le 450 975-1015.