/lifestyle/family
Navigation

Gaston et Margaux, membres de la famille Favron

GEN - ANAIS FAVRON ET SES DEUX CHIENS
Photo Martin Alarie

Coup d'oeil sur cet article

Margaux est une femelle chihuahua à poil long de 11 ans et Gaston est un bichon maltais de 6 ans. Elle est née un 11 janvier, comme Anaïs Favron, et lui est un cadeau pour son conjoint.

1. Quelle est la raison qui vous a poussé à avoir ces deux chiens chez vous ?

J’ai toujours eu des animaux quand j’étais enfant. Nous avions une fermette dans le Bas-du-Fleuve. J’ai adopté Margaux car je voulais un chien depuis longtemps, mais j’attendais le bon moment. Comme mon fils grandissait, c’était un bon timing. J’avais réservé un chiot mâle, mais une fois en visite chez l’éleveur, c’est Margaux qui est venue vers moi et qui semblait déjà m’aimer. J’ai eu la chance de pouvoir l’échanger à la place du mâle choisi qui semblait très peu intéressé. Margaux et moi avons une relation fusionnelle. On est « ben intenses » toutes les deux ! Mon conjoint était jaloux de cette relation, alors j’ai acheté Gaston, pour lui.

2. Pourquoi avoir choisi ces noms ?

Ce sont des noms d’humains. Un peu pour rappeler que pour moi les animaux font partie de la famille à part entière. Margaux, c’était un beau nom ! Gaston, c’était le nom de mon grand-père...

3. Comment décrire en quelques phrases la personnalité de vos chiens ?

Margaux est comme moi : elle est plus petite que les autres, a un gros caractère et pense qu’elle fait peur. Elle est affectueuse avec ceux qu’elle aime. C’est un chien sage. Elle comprend presque tout ce qu’on lui dit et connaît plusieurs mots. Elle aime se promener dans ma sacoche. Elle est un peu ado ! Quand la visite arrive, elle ne veut pas les voir. Elle leur fait de l’attitude. Gaston est tout le contraire. C’est un petit bébé. L’ami de tout le monde. Il est gaffeur, voire gauche. Il est très joueur, court partout et ne semble jamais comprendre ce qui se passe. Je le surnomme d’ailleurs Rantanplan !

4. Racontez-nous un fait cocasse, inusité ou particulier concernant un de vos chiens.

Lors d’une des premières émissions de L’école à la maison, j’ai amené Gaston pour le tournage. Il est tout de suite devenu populaire et a reçu des messages d’enfants. Un jour, lors d’une promenade, des jeunes du quartier l’ont reconnu instantanément et nous ont abordés. Gaston m’a volé la vedette ! 

5. Racontez-nous la fois où...

Margaux a passé la journée dehors, dans la cour, un automne, alors qu’elle avait à peine 1 an. On l’avait oubliée en partant le matin. À mon retour, elle était sagement assise à la porte et nous attendait... 

6. Qu’auriez-vous aimé savoir avant d’obtenir Gaston ?

J’ai choisi Gaston et payé pour avoir un chien de 6 livres à l’âge adulte. Étant très occupés, nous préférons avoir de petits chiens qui peuvent utiliser le pipi pad. Mais Gaston pèse maintenant 12 livres. L’éleveuse m’avait offert de l’échanger, mais il n’était pas question de le retourner, une fois qu’on s’est attaché à lui... Il a fallu modifier nos habitudes en conséquence.

7. En quoi vos animaux peuvent être une source d’inspiration pour vous ?

Ce n’est pas de l’inspiration qu’ils m’apportent, mais plutôt du réconfort et de l’amour ! De la zoothérapie, all the way ! Quand je rentre à la maison après une journée de travail, ils sont là pour m’accueillir. La maison n’est pas vide avec eux ! Et, quand j’ai froid et qu’ils se collent, ce sont mes petites chaufferettes.

8. Quel est leur endroit préféré ?

Ils aiment être au chalet où ils peuvent être libres et se promener sans laisse sur le grand terrain. 

À propos d’Anaïs Favron :

  • Elle anime l’émission 50 façons de tuer sa mère, diffusée depuis janvier sur Unis TV
  • Pendant le grand confinement, elle a coanimé l’émission L’école à la maison à Télé-Québec
  • Elle est porte-parole d’Aider son enfant depuis octobre dernier et animatrice de leurs conférences web (www.aidersonenfant.com)