/finance/opinion/columnists
Navigation

Les fonds communs, une mine d’or pour les institutions financières

GEN-Nouveau logo de la Caisse Desjardins
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Grâce aux frais de gestion que les institutions financières chargent aux petits investisseurs, les fonds communs de placement représentent une mine d’or pour elles.

Fin 2020, les Canadiens détenaient des fonds communs pour une valeur globale de 1784 milliards de dollars. Juste en frais de gestion, les gestionnaires des fonds se sont partagés au minimum de 25 à 30 milliards de dollars.

Plusieurs grandes familles de fonds se payent d’ailleurs la traite en chargeant des frais annuels de gestion onéreux allant de 2,20 % à presque 3,0 %.

Et fait important à retenir : le prélèvement de frais de gestion n’est aucunement garant d’un rendement élevé. Des exemples ? Voici le rendement en 2020 de certains gros fonds, avec, entre parenthèses, le ratio (%) des frais de gestion payés en 2020.   

  • AGF Global Dividend : + 1,8 % (2,37 %)  
  • AGF Canadian Growth Equity Class: - 2,4 % (2,73 %)  
  • CI Signature Income & Growth : + 4,9 % (2,42 %)  
  • CI Cambridge Canadian Dividend :- 1,7 % (2,42 %)  
  • IG Mackenzie Dividend C : -1,0 % (2,83 %)  
  • Mackenzie Canadian Dividend A: - 4,0 % (2,29 %)    

Écoutez la chronique économique de Michel Girard sur QUB radio:

RAS-LE-BOL

De plus en plus d’épargnants en ont ras le bol de payer des frais de gestion élevés pour des fonds communs d’actions qui se contentent d’imiter les indices boursiers.

Cela a pour conséquences de leur procurer un rendement nettement inférieur à un placement direct dans les fonds négociés en Bourse (comme les iShares) qui copient carrément les indices boursiers.  

Exemple. Si vous déteniez des parts d’un fonds d’actions canadiennes dont le ratio des frais de gestion est de 2,0 % l’an et que ce fonds a rapporté en 2020 un rendement brut de 5,6 % comme ce fut le cas pour le S&P/TSX de la Bourse de Toronto, vous avez obtenu un rendement net de 3,6 %.

Si vous aviez investi directement dans l’indice S&P/TSX par l’entremise du iShares XIC (qui reproduit l’indice), vous auriez encaissé un rendement net de 5,54 %. 

Car les frais de gestion du XIC s’élèvent à peine à 0,06 % au lieu des 2,00 % l’an chargés sur le fonds commun d’actions canadiennes. 

GROS ÉCART

Concrètement, un investissement de 100 000 $ dans un fonds d’actions canadiennes qui coûte 2 % de frais de gestion aurait rapporté en 2020 la somme de 3600 $ (rendement net de 3,6 %) alors que le même investissement dans le iShare XIC lui aurait rapporté 5540 $. 

Ce qui donne un écart de 1940 $, lequel écart représente strictement les frais de gestion annuels encaissés par les gestionnaires de fonds.  

DES POURSUITES

Il n’est donc pas étonnant de voir plusieurs grands gestionnaires de fonds communs de placement se faire poursuivre par des petits investisseurs.

Trois d’entre eux font actuellement l’objet de demandes d’actions collectives de la part de leurs clients, soit : RBC Gestion mondiale d’actifs (Banque Royale) ; Gestion de placements TD (Banque TD) et Desjardins (Desjardins Société de placement, la Fiducie Desjardins ainsi que la Fédération des caisses Desjardins du Québec).

ET VOS FONDS ?

Je vous invite à jeter un coup d’œil attentif sur vos relevés au 31 décembre dernier des fonds communs de placement. 

Cela vous permettra de prendre conscience des frais de gestion annuels que l’on prélève sur chacun de vos fonds.

Concernant maintenant les rendements obtenus par vos fonds, je vous invite à les comparer au rendement médian obtenu par les diverses catégories de fonds communs de placement et le rendement des indices de référence (voir tableau plus bas). Ces rendements (avant déduction des frais de gestion) ont été compilés par la firme Morneau Shepell.

À la lumière de ce tableau, j’aimerais vous faire remarquer que la grande majorité des fonds communs rapportent un rendement inférieur à leurs indices financiers de référence. Et ce, sans même tenir compte des frais de gestion versés aux gestionnaires desdits fonds. 

Une performance souvent inférieure aux indices de référence  

CATÉGORIE 1 AN
Médian / Indice
3 ANS
Médian / Indice
5 ANS
Médian / Indice
Fonds diversifiés 9,3 % 10,64 % 6,79 % 7,86 % 7,58 % 8,06 %
Obligations
canadiennes
9,8 % 8,7 % 6,16 % 5,6 % 4,7 % 4,2 %
Actions
canadiennes
5,03 % 5,6 % 5,41 % 5,74 % 8,62 % 9,3 %
Actions
américaines
18,13 % 16,07 % 13,84 % 14,74 % 12,78 % 13,3 %
Actions
internationales
9,7 % 5,92 % 6,75 % 4,86 % 6,83 % 5,6 %
Actions
mondiales
11,64 % 13,87 % 8,83 % 11,16 % 9,29 % 10,27 %