/news/coronavirus
Navigation

Pas de reprise des sports en zone orange: Pierre Lavoie interpelle le gouvernement

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les restaurants et les commerces non essentiels sont ouverts depuis une semaine dans les zones orange, plusieurs se questionnent à savoir pourquoi plusieurs sports ne sont toujours pas permis, à commencer par l’athlète Pierre Lavoie, au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

• À lire aussi: COVID-19: «On voit nos jeunes dépérir» – Enrico Ciccone

• À lire aussi: Confinement chez les jeunes: lueur d’espoir pour le retour au sport organisé

• À lire aussi: Confinement chez les jeunes: «Urgent» d'autoriser les sports, plaide Pierre Lavoie

«C’est comme si, à Montréal, il neigeait et qu’ils nous demandaient de tout arrêter ici. Montréal est en rouge, ici on est en orange. Il n’y a pas de neige. Est-ce qu’on peut sortir présentement et se stationner si la tempête reprend?» a illustré le fondateur du Grand défi Pierre Lavoie.

Il a également relancé le débat concernant la fermeture de la région. 

  • Écoutez le député du Parti libéral du Québec Enrico Ciccone avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:  

«Si on a peur des zones rouges, qu’on ferme le parc des Laurentides!» a-t-il dit. Selon lui, il existe une discrimination alors que des milliers de jeunes peuvent seulement se tourner vers certaines activités extérieures.

«Les familles qui ont les moyens peuvent envoyer leurs enfants dans un programme sport-études. Mais les autres, il se passe quoi? Ceux qui n’ont pas les moyens d’envoyer leurs jeunes au centre de ski la fin de semaine: je me préoccupe d’eux», a ajouté l’athlète. Pierre Lavoie pense que le manque d’activité physique touchera toute une génération.

«C’était déjà eux qu’on avait de la difficulté à faire bouger, est-ce que les investissements seront là après? Je ne pense pas. On va perdre une génération», s’est-il désolé.
Pierre Lavoie est d’avis que les écoles, les clubs et les fédérations sont en mesure de mettre en place des mesures strictes afin de permettre aux jeunes de bouger.

D’ailleurs, en attendant le retour des sports, La Grande marche sous zéro aura lieu cette fin de semaine. Ce sont déjà plus de 45 000 personnes, réparties en 2200 groupes, qui sont inscrites pour marcher 5 kilomètres sur la neige à partir de leur maison.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres