/news/currentevents
Navigation

Violence liée aux armes: appel à la prudence de la Fraternité des policiers et policières de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Face à la violence des dernières semaines, notamment dans le nord-est de la métropole, la Fraternité des policiers et policières de Montréal a écrit à ses membres dans le but de lancer un appel à la prudence. 

«Vous savez également que la pandémie comporte plusieurs dimensions et qu'elle fragilise et met la population à cran. Ajoutez à ça une augmentation de la violence urbaine et des armes de poing en circulation et vous obtenez les problèmes et le climat délétère que nous devons notamment gérer.  

«Nous sommes conscients que vous vivez sur le terrain une augmentation de la confrontation physique. Nous en sommes d'ailleurs à quatre épisodes de tirs d'armes à feu contre des policiers et policières depuis septembre.

«C'est dans ce contexte que nous vous demandons d'être encore plus prudents et prudentes que d'habitude. Nous vous demandons également de ne pas hésiter à faire appel au PAPP si vous n'allez pas bien.

«Par les temps qui courent, il est d'autant plus essentiel que vous preniez soin de vous», a écrit Yves Francoeur.

Au lendemain d’une intervention auprès d’un homme en crise qui s’est soldée par un policier de Longueuil blessé à la tête, des agents craignent pour leur sécurité, tandis que les agressions physiques envers eux se multiplient.

Il s’agissait au moins de la quatrième fois, en trois semaines, qu’un policier est agressé, selon une recension faite par Le Journal.