/news/coronavirus
Navigation

L’inertie de Trudeau est critiquée

Le Canada est « l’un des pays le moins scientifiquement compétents », selon un expert de l’Université d’Ottawa

HEALTH-CORONAVIRUS/CANADA
Photo d'archives Justin Trudeau s’est défendu à la Chambre des communes, comme ici en septembre, d’avoir négligé la science d’ici pour se tourner vers les pharmaceutiques étrangères.

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Trudeau affirme que la décision du gouvernement de ne pas financer un vaccin développé par l’équipe québécoise du Dr Gary Kobinger est basée sur la science.

• À lire aussi: COVID-19: le gouvernement Legault va financer le vaccin québécois rejeté par Ottawa

• À lire aussi: «Nous avons le talent pour produire des vaccins»

« Nous avons été très clairs que nous allions nous baser sur les recommandations des experts, des scientifiques, a dit Justin Trudeau. Nous avons écouté nos experts. »

Le premier ministre répliquait ainsi aux salves du Bloc québécois et du Parti conservateur à la Chambre des communes.

Les députés d’opposition étaient furieux d’apprendre mardi dans Le Journal que le fédéral a refusé de financer un prototype de vaccin contre la COVID-19 développé à l’Université Laval par le scientifique de renommée mondiale le Dr Gary Kobinger.

« Comment le gouvernement a-t-il pu rater son coup comme ça ? C’est lamentable », a grondé le bloquiste Alain Therrien.

Incompétence

Pour le professeur Amir Attaran, de l’École d’épidémiologie et de santé publique de l’Université d’Ottawa, la réponse est simple : « On manque d’expertise scientifique au sein du gouvernement », a-t-il dit devant le comité parlementaire de l’Industrie, mardi.

« C’est l’un des pays le moins scientifiquement compétents qu’il m’ait été donné de connaître », a cinglé ce scientifique diplômé des universités Berkley en Californie, et Oxford à Londres.

La ministre de la Santé, Paty Hajdu, a répliqué que les décisions du gouvernement se fondent sur « l’avis des meilleurs experts », ceux du groupe de travail sur la COVID-19.

Mais il est impossible de savoir si ce comité donne vraiment des conseils judicieux au gouvernement compte tenu de son opacité, estiment le Dr Attaran et son collègue, le Dr Joel Lexchin, de l’Université de Toronto, qui comparaissaient aussi en comité parlementaire, mardi.

Joel Lexchin réclame que les procès-verbaux de toutes les réunions de ce groupe soient rendus publics et que le comité soit profondément réformé pour qu’au moins la moitié des membres, en particulier les dirigeants, soient exempts de conflits d’intérêts.

Ce groupe est composé de 12 scientifiques et gens d’affaires. Parmi eux, on compte par exemple le PDG de Vanrx, qui fabrique des remplisseuses de fioles pour Moderna, et un ex-patron de Sanofi Pasteur, qui détient toujours des actions de la pharmaceutique française.

Propagation des variants 

Pendant ce temps, la Santé publique fédérale s’inquiète de plus en plus de la propagation rapide des variants plus contagieux de la COVID-19 et craint une nouvelle flambée dans les prochaines semaines.

Les 10 provinces sont maintenant touchées et quatre ont signalé que la contamination communautaire est bien engagée.w

« Il n’y a pas de temps à perdre en division », a plaidé la Dre Theresa Tam, l’administratrice en chef de la Santé publique du Canada.

D’autres pays augmentent leurs efforts de vaccination pour battre de vitesse ces mutants, mais le Canada est incapable de suivre puisqu’il dépend entièrement de l’étranger pour son approvisionnement, a persiflé la députée conservatrice Michelle Rempel Garner.

« Les délais dans la vaccination veulent dire que plus de gens vont tomber malades et que plus de gens vont mourir », a déploré le chef du Nouveau parti démocratique, Jagmeet Singh, qui estime désormais que la stratégie fédérale de vaccination est un échec.

Le gouvernement libéral continue d’assurer qu’il disposera de suffisamment de doses pour vacciner tous les Canadiens qui le souhaitent d’ici septembre.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres