/news/currentevents
Navigation

Ottawa rate sa cible, dit un pro-armes

Coup d'oeil sur cet article

Un défenseur du droit de posséder des armes à feu croit que le gouvernement fédéral n’a pas misé sur les bonnes actions dans son plus récent projet de loi. 

• À lire aussi: Projet de loi sur les armes à feu: Ottawa durcit les peines pour la contrebande

«Au niveau des armes de poing, c’est complètement à côté de la cible», lance Guy Morin, président de Tous contre un registre québécois des armes à feu, en entrevue à LCN.

Selon lui, comme les armes de poing sont déjà illégales à moins que l'on possède des permis spéciaux, les municipalités vont s’attaquer à des propriétaires légitimes. 

«C’est une mesure qui vise directement les tireurs sportifs, mais qui rate complètement sa cible. Ça ne touche absolument pas aux criminels», dit-il.

Si on veut s’attaquer à la criminalité, il faut appliquer les lois déjà en place, croit-il. «Le contrôle est très bien fait, les lois sont là. On a un problème de ressources. On utilise mal nos lois ou pas du tout», conclut M. Morin.