/entertainment/tv
Navigation

TVA renouvelle Si on s’aimait pour une troisième saison

Si on s'aimait
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Si on s’aimait ne reprendra l’antenne de TVA qu’au mois de mai, mais, déjà, on confirme l’enregistrement d’une troisième saison. La chaîne a renouvelé son docu-réalité amoureux.

La sexologue Louise Sigouin reprendra son rôle d’experte en accompagnement relationnel, tandis que Guillaume Lemay-Thivierge et Émily Bégin retrouveront leur divan pour commenter les rencontres amoureuses, nous confirme la productrice et conceptrice du format, Anne Boyer, de Duo Productions.

Les tournages débuteront ce printemps.

Diversité recherchée

La production insiste : elle souhaite présenter une distribution diversifiée. « On cherche des participants de tous âges, de toutes origines, de toutes orientations sexuelles », déclare Anne Boyer.

Parlant de diversité, la deuxième saison, qui sera diffusée dans moins de trois mois, sera composée de deux couples hétérosexuels et d’un couple gai. Anne Boyer regrette toutefois qu’aucune personne issue des minorités visibles n’ait soumis sa candidature. Elle espère un renversement de tendance cette année.

Tournage en pandémie

Pour Si on s’aimait, il s’agira d’une autre saison tournée en pandémie. La deuxième a été tournée l’automne dernier. Aux dires d’Anne Boyer, « tout s’est très bien passé ».

« Ça complique tout, mais on commence à développer une expertise », remarque la productrice.

Qui plus est, les restrictions sanitaires liées au coronavirus facilitent l’application des recommandations de Louise Sigouin, souligne Anne Boyer. « Dans ses conseils, Louise demande toujours aux gens d’attendre une dizaine de rencontres avant d’avoir des relations sexuelles. Ça t’apprend à mieux connaître la personne avant d’aller au lit. »

Si on s’aimait continuera de montrer, entre deux séances de thérapie avec Louise Sigouin, les étapes que doivent franchir les célibataires désireux d’être en couple. Quand les participants seront rendus à cohabiter, ils subiront un test COVID-19 au préalable. « On respecte toutes les règles », assure Anne Boyer.


Le formulaire d’inscription est accessible au www.sionsaimait.com