/sports/hockey
Navigation

Encore beaucoup de travail à faire pour Lafrenière et les Rangers

Encore beaucoup de travail à faire pour Lafrenière et les Rangers
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Rangers de New York disaient vouloir apporter des correctifs rapidement afin de secouer leur torpeur, mais les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous, notamment pour la recrue Alexis Lafrenière.

Le premier choix au repêchage 2020 de la Ligue nationale a vécu une autre soirée stérile sur la patinoire, mardi, dans une défaite de 5 à 2 contre les Devils du New Jersey. Se retrouvant au sein d’un trio complété par Ryan Strome et Kaapo Kakko, le Québécois a été blanchi et a conclu le match avec un différentiel de -2. Cette saison, il a enfilé l’aiguille une seule fois et sa fiche est de -7.

D’ailleurs, la disette sans point de l’ancien de l’Océanic de Rimouski, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, s’est prolongée à sept. Il a cependant eu droit à 17 min 45 s de temps de jeu face aux «Diables», sa plus forte utilisation depuis le 24 janvier. Il reste que l’apprentissage du numéro 13 est ardu, lui qui n’a pas décoché de tir dans trois de ses quatre derniers affrontements.

En difficulté

Collectivement, les Rangers en arrachent comme le prouve leur avant-dernière place de la section Est. Les efforts ne semblent pas suffisants et il en faudra beaucoup plus – très vite – pour corriger la situation.

«Il nous manquait le sentiment d’urgence d’agir, pour être franc avec vous, a admis l’attaquant Mika Zibanejad selon des propos rapportés par le quotidien "New York Post". Durant tout le match, nous n’étions pas au niveau espéré. On doit trouver le moyen de faire le travail.»

D’ailleurs, son coéquipier Chris Kreider a noté que les Devils avaient dominé les Rangers au plan du travail, du patinage, des mises en échec et des batailles à un contre un. Tout cela n’est pas passé inaperçu non plus du côté des médias. Le chroniqueur du journal new-yorkais Larry Brooks a commencé à blâmer l’instructeur-chef David Quinn pour ce qu’il juge un manque de préparation évident.

«Je peux vous promettre que les Rangers ne croient pas que le problème se situe derrière le banc. Personne dans l’organisation ne veut pointer du doigt David Quinn. [...] Par contre, dans ce match, l’équipe a offert une performance complètement à plat contre un club n’ayant pas joué depuis le 31 janvier. Ce genre de rencontre pourrait forcer le président John Davidson à poser des questions sur ce qui se passe ici», a écrit le journaliste.

New York tentera de retrouver son aplomb en visitant les Flyers de Philadelphie, jeudi.

- Par ailleurs, le défenseur Jacob Trouba manquera de quatre à six semaines d'activités en raison d'une blessure au haut du corps. Il a été incapable de terminer la rencontre de mardi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.